Navigation des articles

equipe-jobboom

Qui se fait mettre à la porte?

perte_emploi01

Vous êtes un homme en fin de carrière travaillant dans le secteur privé? Attention, votre emploi pourrait être en péril, selon une analyse de l’Institut de la statistique du Québec.

Les auteurs ont étudié toutes les mises à pied survenues au Québec entre 1976 et 2013. L’ISQ a constaté que les hommes sont aujourd’hui plus à risque de perdre leur emploi que les femmes, alors que c’était l’inverse en 1976. En 2013, six mises à pieds sur dix concernaient un homme, même s’ils ne représentent qu’un peu plus de la moitié de la main-d’œuvre totale (51 %).

Les travailleurs du secteur privé sont quant à eux plus à risque que ceux du secteur public. Bien que l’emploi dans le privé regroupait 75 % de l’emploi total au Québec en 2013, 80% des cessations d’emploi involontaires visaient ce secteur.

Enfin, les salariés âgés sont surreprésentés au chapitre des mises à pied, ce qui n’était pas le cas en 1976. Les 55 ans et plus, qui représentent 16 % des travailleurs québécois, ont été la cible de 22 % des pertes d’emploi en 2013.

Précurseur de récession

Il va de soit que les mises à pied sont plus nombreuses en période de crise économique. Ainsi, en 1982, une hausse de 36 % des cessations d’emploi est survenue. En 1991 ce fut 15% et en 2009, 17 %.

Selon l’étude, la hausse des cessations d’emploi involontaires est un indicateur précurseur de la récession. Par exemple, le nombre de mises à pied a grimpé dans les années 1980 et 1981, et le même phénomène a été observé avant les deux autres récessions qu’a connues le Québec.

Depuis le début des années 2000, entre 240 000 et 280 000 personnes sont mises à pied chaque année, excepté lors de la récession de 2009, où ce nombre a atteint 310 000. Toutefois, le nombre de mises à pied demeure inférieur à ce que les travailleurs ont subi dans les années 1980 et 1990, et ce, même si le nombre d’emplois total est en croissance depuis les années 2000.

D’autres articles sur le sujet :

Autres nouvelles :

commentez@jobboom.com

Partager