Navigation des articles

martine-lemonde

Devriez-vous changer de carrière… ou simplement d’emploi?

Devriez-vous changer de carrière... ou simplement d'emploi?

Photo : mantinov / Shutterstock

Dimanche matin : l’idée de retourner au travail dans quelques heures vous pèse tellement que pour vous le week-end est déjà terminé. Vous sentez qu’il est temps d’apporter des changements à votre vie professionnelle. Devriez-vous carrément changer de carrière, ou simplement changer d’emploi?

Analyser les sources d’inconfort

Pour savoir si vous devriez changer de carrière ou changer d’emploi, vous devez d’abord savoir si vos sources d’inconfort se rattachent à votre poste actuel ou à votre carrière en général.

Pendant deux ou trois semaines, notez religieusement, chaque jour, les moments de bien-être et d’inconfort qui surviennent au travail. Quelles émotions ressentez-vous? Qu’êtes-vous en train de faire? Avec qui êtes-vous? Quelle tâche exécutez-vous?

Relisez vos notes et tentez d’identifier des fils conducteurs. Les inconforts sont-ils surtout liés à vos tâches (les gestes et actions que vous posez pour accomplir votre travail), à vos conditions de travail (salaire, horaire, etc.), ou encore à votre environnement de travail (vos collègues, votre supérieur immédiat, les valeurs de l’organisation, le niveau d’encadrement, etc.)?

Poser un diagnostic

Si vous arrivez à la conclusion que vous avez toujours du plaisir à réaliser vos tâches et que vos inconforts sont davantage liés à vos conditions ou à votre environnement de travail, vous devriez entreprendre une recherche d’emploi. Soyez toutefois attentif à vos besoins et ne sautez pas sur le premier poste.

Si vos tâches sont en cause, mais que la nature de votre emploi vous plaît toujours, il est probablement temps pour vous de faire évoluer votre carrière vers un poste comportant certaines responsabilités ou de nouvelles fonctions.

Une infirmière pourrait par exemple constater qu’un poste à l’urgence d’un hôpital dans un service privé ou de chef d’unité conviendrait davantage à ses besoins. Un gestionnaire pourrait réaliser qu’un poste de professionnel dans son domaine lui ressemblerait davantage.

Avant d’envisager cette option, assurez-vous de bien vous connaître et de vous renseigner sur l’évolution de carrière possible pour les gens possédant une expérience et des connaissances similaires aux vôtres. Une courte formation pourrait vous servir de tremplin.

Si vos tâches sont la principale source de vos inconforts, et qu’il ne s’agit pas d’une situation temporaire ou très récente, vous devriez fort probablement considérer un changement de carrière.

Vous devrez alors prendre le temps d’explorer les options de carrière qui correspondent à votre profil, tout en considérant votre situation actuelle (budget, temps disponible, responsabilités familiales et financières, bagage académique, etc.) pour guider un choix.

Votre plan d’action devra bien entendu tenir compte de votre situation actuelle. N’hésitez pas à rencontrer des gens qui occupent déjà la profession convoitée pour avoir une idée juste de la réalité et de l’évolution de carrière possible.

Pas de décision hâtive

Dans tous les cas, ne prenez pas de décision hâtive. Ne décidez pas de changer de carrière avant de considérer un changement d’emploi. Vous pourriez augmenter votre bien-être au travail tout en minimisant vos efforts. Toutefois, si le temps est vraiment venu pour vous de changer de carrière, je vous invite fortement à poser les gestes en ce sens.

N’hésitez pas à consulter un conseiller d’orientation pour vous accompagner dans cette démarche. Assurez-vous que celui-ci travaille avec une clientèle adulte. Vous pouvez trouver un conseiller d’orientation dans votre région en consultant le site de l’Ordre des conseillers et conseillères d’orientation du Québec.

Les gestes à poser peuvent vous sembler nombreux. La route sera certainement sinueuse, mais croyez-moi, la destination en vaudra la peine.

martine-lemonde
Martine Lemonde

Martine Lemonde a plus de 20 ans d’expérience à titre de conseillère d’orientation et de conseillère en relations industrielles. Elle travaille principalement avec les adultes et les aide à définir et atteindre leurs objectifs. Elle accompagne également les entreprises à divers niveaux dans la gestion des ressources humaines.

Voir ses derniers articles »

Partager