Navigation des articles

equipe-jobboom

Les secteurs d’emploi à surveiller en 2014

secteurs_d-avenir

Certains secteurs d’emploi sont inébranlables devant les soubresauts de l’économie. D’autres, plus cycliques, profitent actuellement d’un contexte favorable et sont en plein essor. En voici quelques-uns qui se démarquent par leur vigueur.

Trois secteurs en vedette

  1. Technologies de l’information et des communications
    Le secteur des technologies de l’information et des communications poursuit sa croissance fulgurante. Selon les prévisions actuelles, 3 800 postes seront à pourvoir chaque année d’ici 2015. Pourtant, les établissements scolaires peinent à répondre à la demande des employeurs, notamment en informatique et en génie logiciel, en raison du faible nombre de diplômés.

  2. Aérospatiale
    Malgré les récentes mises à pied annoncées chez Bombardier et le report de l’entrée en service de la CSeries, le secteur de l’aérospatiale, de nature cyclique, demeure prometteur. D’autres gros joueurs de l’industrie, dont Pratt & Whitney Canada et Aerolia, entres autres, ont annoncé des créations d’emplois en 2013. Le secteur compte quelque 215 entreprises et plus de 42 500 travailleurs.

  3. Administration et comptabilité
    Que l’économie soit sur une lancée ou qu’elle plonge en récession, les professionnels de l’administration et de la comptabilité ne manquent jamais de travail. Pas étonnant que le taux d’emploi des comptables professionnels frôlait les 100 % en 2013! Alors que de nombreux scandales financiers ont fait la manchette au cours des dernières années, les entreprises recherchent plus que jamais des administrateurs compétents et rigoureux.

Trois secteurs à surveiller

  • Santé et services sociaux
    Avec le vieillissement de la population et la croissance démographique, les besoins en main-d’œuvre continueront de croître en santé. Des dizaines de milliers de travailleurs seront nécessaires pour satisfaire à la demande et remplacer les personnes parties à la retraite.
  • Mines et métallurgie
    Malgré un ralentissement de l’activité et une baisse des investissements, le secteur minier est encore un filon d’avenir en raison de la richesse du sous-sol québécois… pour autant que le prix des métaux, par nature très cyclique, demeure élevé.
  • Construction et bâtiment
    Après une année 2012 record, la construction a tourné au ralenti en 2013. Mais le démarrage des grands projets du Nord québécois ravivera l’activité.

Plus de portraits de secteurs


Cet article est tiré du guide Les carrières d’avenir 2014.

Partager