Navigation des articles

maxime-beauregard-martin

L’emploi en santé et en services sociaux au Québec en 2014

sante_services

Le manque de main-d’œuvre dans le secteur de la santé et des services sociaux devrait s’alourdir au cours des prochaines années. Le vieillissement de la population et l’accroissement démographique accentueront la demande de soins.

Le ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS) estime qu’il faudra embaucher 60 000 travailleurs d’ici 2017-2018 pour assurer le remplacement de personnel et répondre aux nouveaux besoins. Il prévoit notamment engager 1 000 travailleurs sociaux, plus de 400 psychologues et au-delà de 4 200 infirmières. Les médecins seront aussi prisés, surtout les psychiatres, les internistes et les médecins de famille.

En excluant les médecins, près de 32 500 employés du réseau prendront leur retraite d’ici 2018. François Bournival, de la Direction générale du personnel réseau du MSSS, soutient qu’il faudra encore plus d’employés pour les remplacer, compte tenu des exigences de la nouvelle génération. «Les jeunes souhaitent avoir des horaires flexibles et demandent fréquemment à être transférés d’un établissement à un autre», précise-t-il.

Le Dr Charles Bernard, président-directeur général du Collège des médecins du Québec, observe la même tendance. «Les jeunes médecins accordent plus d’importance à la conciliation travail-famille et effectuent moins d’heures que leurs aînés», note-t-il. À plus long terme, la croissance démographique poussera aussi à la hausse les besoins en personnel.

Où travailler?

Tant les régions que les grandes villes sont à la recherche de travailleurs de la santé et des services sociaux. Les établissements ont mis en place plusieurs incitatifs pour les attirer, notamment des indemnités d’éloignement et des congés sans solde, ainsi que des bourses aux étudiants qui promettent de s’établir en région.

Des régions qui recrutent

Relève

Malgré l’ajout record de 542 nouveaux médecins au Québec en 2012, les efforts pour assurer la relève doivent se poursuivre. Plus du tiers des médecins en pratique sont âgés de 55 ans ou plus. De nombreux départs à la retraite sont donc à prévoir. Le Dr Bernard prédit que, malgré l’admission de 850 à 900 étudiants par année dans les facultés de médecine, «la pénurie de main-d’œuvre devrait persister encore deux décennies».

En 2013, 13 300 infirmières étaient âgées de 55 ans ou plus. «On prévoit planifier environ 2 200 retraites par année jusqu’en 2018», estime Daniel Marleau, chef du Service des statistiques sur l’effectif à l’Ordre des infirmières et infirmiers du Québec.

Portrait statistique

Les travailleurs du réseau de la santé représentent 6,8 % de la population active québécoise. Au 31 mars 2012, le MSSS comptait 266 100 employés, soit 5 000 travailleurs de plus que l’année précédente. Plus de la moitié d’entre eux étaient répartis dans les centres de santé et de services sociaux. Ces chiffres excluent les médecins, qui étaient au nombre de 19 400.

Tournée des secteurs

Les secteurs d’emploi à surveiller en 2014


Cet article est tiré du guide Les carrières d’avenir 2014.

Partager