Navigation des articles

melanie-marquis

L’emploi en tourisme au Québec en 2014

aeroport

L’industrie touristique au Québec, c’est le gagne-pain d’environ 416 000 personnes. Et selon les experts, des dizaines de milliers d’autres postes verront le jour d’ici 2020. Reste à trouver qui pourra les occuper, car une pénurie de main-d’œuvre est à prévoir.

Après avoir connu une baisse en raison de la crise économique de 2008-2009, les recettes touristiques ont renoué avec la croissance. Tourisme Québec estimait cette croissance à près de 5 % en 2013, un taux qui devrait se maintenir au cours des prochaines années. Cette situation se traduira par la création de nombreux emplois, selon le Conseil québécois des ressources humaines en tourisme (CQRHT).

Les années à venir sont prometteuses. Par exemple, en 2017, Montréal célébrera son 375e anniversaire. Le CQRHT prévoit une hausse du nombre de touristes dans la métropole, mais aussi dans d’autres régions du Québec.

Par ailleurs, en 2012, le ministère du Tourisme du Québec s’est fixé comme objectif de créer 50 000 nouveaux emplois dans le domaine d’ici 2020. Le gouvernement espère ainsi augmenter les recettes touristiques de sept milliards de dollars et accueillir sept millions de visiteurs supplémentaires pendant cette période. De nouveaux créneaux seront mis en valeur, comme les croisières sur le fleuve Saint-Laurent ou le tourisme nature-aventure.

«L’industrie du tourisme est encore jeune, elle existe seulement depuis environ 30 ou 40 ans au Québec. Mais on a l’impression que le gouvernement et les investisseurs nous perçoivent comme un secteur d’avenir», se réjouit Isabelle Girard, directrice générale du CQRHT.

Où travailler?

Des emplois en tourisme sont disponibles partout au Québec. Si les régions de Québec et de Montréal représentent des pôles de développement importants (environ 40 % des travailleurs y gagnent leur vie), près de la moitié des postes se trouvent en périphérie de ces grands centres, notamment dans les Laurentides, à Laval, en Montérégie ou dans le Centre-du-Québec.

Relève

Le secteur du tourisme a toujours fait beaucoup de place aux jeunes. En 2010, 30 % des travailleurs du domaine avaient de 15 à 24 ans. Par contre, dans certains sous-secteurs comme le transport de personnes ou l’entretien ménager, la main-d’œuvre est vieillissante, selon Isabelle Girard.

Portrait statistique

En 2013, environ 29 500 entreprises œuvraient dans le domaine touristique aux quatre coins de la province, selon le CQRHT. Elles sont réparties dans cinq sous-secteurs : hébergement, transport, services de voyage, restauration et loisirs. Près des deux tiers emploient 10 personnes et moins.

Le besoin de main-d’œuvre est particulièrement criant en restauration et en hébergement, qui regroupaient à eux seuls environ 70 % des quelque 416 000 emplois dans l’industrie en 2013, selon le CQRHT.

Tournée des secteurs

Les secteurs d’emploi à surveiller en 2014


Cet article est tiré du guide Les carrières d’avenir 2014.

Partager