Navigation des articles

cecile-davan

Les médias sociaux rendent-ils le CV obsolète en TI?

Les médias sociaux rendent-ils le CV obsolète?

Photo : Andrey_Popov / Shutterstock

Alors que vos profils sur les réseaux sociaux contiennent déjà une mine d’informations sur vous, à quoi bon passer des heures à rédiger un CV? N’enterrons pas trop vite ce bon vieux document…

Comme je le mentionnais dans un article précédent, la demande de candidats qualifiés est si importante en technologies de l’information (TI) au Québec que les informaticiens sont fréquemment sollicités par le biais des réseaux professionnels numériques comme LinkedIn.

À tel point que certains candidats ne prennent même plus la peine de rédiger un CV, et se contentent de leur profil LinkedIn pour faire leur autopromotion. Les médias sociaux auraient-ils supplanté le CV?

Il me semble, au contraire, que leur rôle est sensiblement différent. Coup d’œil sur la raison d’être de LinkedIn, Twitter et Facebook en recrutement TI.

LinkedIn, un outil de prospection

LinkedIn est surtout utilisé par les recruteurs comme un outil de prospection pour identifier rapidement des candidats intéressants à l’aide de mots-clés (titre de poste, langages de programmation, protocoles, environnement technique, etc.).

Ce réseau professionnel leur permet aussi de constituer à peu de frais une base de données constamment enrichie et qui se met à jour toute seule. Enfin, il favorise une mise en relation directe et discrète avec les candidats, même avec ceux qui ne sont pas en recherche active.

En revanche, les profils LinkedIn des candidats manquent souvent de précision ou de concision, ce qui fait perdre du temps au recruteur. Votre CV, s’il est bien rédigé, a un impact immédiat et lui fait gagner du temps. Habituellement, il est aussi adapté aux critères du poste à pourvoir, alors que votre profil LinkedIn reste généraliste. On a plusieurs CV, mais on a qu’un seul profil LinkedIn.

Twitter et Facebook, des compléments

Twitter et Facebook sont rarement utilisés par les recruteurs pour rechercher des candidats. Toutefois, ils apportent souvent un complément d’information sur vous.

Twitter permet aux recruteurs d’identifier vos domaines d’intérêt, votre capacité d’influence et votre crédibilité, notamment grâce au nombre d’abonnés, au nombre de tweets et surtout à la cohérence des thèmes abordés. En TI, une présence régulière sur Twitter sur des sujets techniques et innovateurs peut vous faire gagner des points.

Facebook, quant à lui, est davantage utilisé par les recruteurs pour avoir une idée de votre éthique (sans garantie, bien sûr). Des propos déplacés ou des photos ambiguës peuvent laisser présager des problèmes d’attitude et des risques pour l’image de l’entreprise.

Les médias sociaux influencent donc la manière dont les employeurs et les candidats entrent en relation, mais ils ne remettent pas en question le rôle du CV. Au contraire – ils l’enrichissent et fournissent des informations complémentaires, tout en augmentant la visibilité des candidats.

Sachez en profiter pour donner une image cohérente de vous-même et de ce qui vous distingue!

cecile-davan
Cécile Davan

Cécile Davan compte près de 15 ans d’expérience en gestion des ressources humaines et en recrutement, dont quatre spécifiquement dans le domaine des TI, tant au Québec qu’à l’international. Elle se consacre aujourd’hui à son entreprise de rédaction Nom d’une Plume!, qui accompagne notamment les chercheurs d’emploi dans la mise en valeur de leur profil professionnel et la rédaction de leur CV.

Voir ses derniers articles »

Partager