Navigation des articles

sylvie-leclerc

3 trucs pour optimiser sa recherche de candidats passifs

Recrutement de candidats passifs

Image : venimo / Shutterstock

Votre employeur vous demande de dénicher des perles rares, où qu’elles se trouvent? C’est le moment de partir à la chasse aux candidats passifs! Pour que cette recherche soit efficace et porte ses fruits, il vous faut toutefois choisir des stratégies adaptées.

Dans notre article précédent, vous avez appris quelles étaient les étapes préparatoires avant de vous lancer à la chasse aux talents. Voici maintenant trois stratégies qui vous permettront de tirer un maximum de résultats de vos efforts de recherche.

1. Apprivoisez l’art de la requête

Vous serez à coup sûr appelé à utiliser différents outils de recherche pour identifier des candidats.

Formuler des requêtes dans n’importe quel moteur de recherche nécessite un peu de jonglerie, non seulement avec les fameux opérateurs booléens, mais également avec les mots-clés que les candidats (eux, pas vous!) pourraient utiliser pour trouver vos offres d’emploi (voir à ce sujet l’étape 3 de notre article «Se préparer pour la chasse… aux candidats passifs!»).

Pour vous aider, je vous invite à visionner ce tutoriel très instructif (découvert grâce au groupe LinkedIn TruMontreal) :

N’oubliez pas de sauvegarder vos requêtes pour éviter de devoir recommencer à chaque fois, surtout si vous recherchez toujours le même type de profil.

2. Activez le bouche-à-oreille

Informez votre gestionnaire et son équipe que l’offre d’emploi est publiée et prête à être diffusée dans son réseau. Pour ce faire, tous les moyens sont bons : médias sociaux, sites de réseautage, courriel, ou même le bon vieux téléphone pour renouer avec d’anciens collègues et partenaires.

Offrir un café-croissant à vos collègues pour jaser recrutement et récolter des références est aussi un bon moyen de trouver de nouvelles pistes, tout en prenant soin de vos ambassadeurs internes.

Lancez également la nouvelle sur vos canaux personnels et ceux de l’entreprise, et incitez au partage avec différents messages. La répétition est importante, mais attention; on ne «pollue» pas non plus son réseau. D’où l’importance d’alterner entre des messages publics et privés, via votre propre profil, celui de l’entreprise ou vos ambassadeurs.

3. Personnalisez vos communications

Si vous ne voulez pas que votre réseau ait l’impression d’être inondé par vos offres, assurez-vous que vos messages soient pertinents et ciblés.

Il est certain qu’un partage à tous est plus rapide, mais il n’est pas toujours efficace. Investissez un peu de temps pour bien cibler vos communications en utilisant les options de filtrage offertes par les réseaux sociaux. Après tout, c’est à la base du travail de recherche et de qualification…

Assurez-vous également de personnaliser vos messages lorsque vous communiquez directement avec un candidat via les réseaux sociaux. Personne n’est à l’abri d’un clic malencontreux qui envoie l’invitation par défaut de LinkedIn à votre insu, mais prenez toujours la peine de signifier la raison de votre prise de contact.

Comme la recherche de candidats passifs est un projet à long terme, il faut aussi savoir entretenir son réseau. Ne manquez pas notre prochain article, le lundi 31 août, pour des conseils sur cette partie de la démarche.

Logo Illico Hodes

sylvie-leclerc
Sylvie Leclerc

Sylvie Leclerc est conseillère principale, services-conseils chez Illico Hodes. L’entreprise offre aux employeurs des solutions d’attraction et d’acquisition de talents qui visent à leur faciliter la vie et à assurer une expérience attrayante et cohérente aux candidats.

Voir ses derniers articles »

Partager