Navigation des articles

julie-leduc

Comment justifier une pause parentale?

maman_enfants

Comment présenter une absence du marché du travail parce qu’on a pris une pause de deux ans pour s’occuper de son enfant? Vaut-il mieux laisser un trou dans le CV et attendre l’entrevue pour aborder le sujet?

Il n’y a pas qu’une seule réponse à cette question. Chaque cas est particulier et demande une approche différente. La pause professionnelle pour s’occuper d’un enfant est une décision personnelle. Il s’agit d’une information privée que vous n’êtes pas obligée de divulguer. À vous de juger s’il est préférable de mentionner cette pause.

Si vous pensez qu’une information comme celle-là dans votre CV risque de nuire à vos chances de décrocher une entrevue, ne l’indiquez pas. Attendez plutôt l’entrevue pour expliquer vous-même au recruteur ce qui justifie cette absence du marché du travail. Dans des domaines compétitifs qui exigent une grande disponibilité, par exemple, il peut être préférable de ne pas révéler ce congé. Le recruteur pourrait croire, à la lecture de cette information, que vous n’avez pas la disponibilité attendue.

Misez sur l’entrevue pour démontrer que vous êtes bien organisée (garderie, conjoint disponible, gardienne à la maison) et que votre situation familiale ne nuira pas à votre rendement au travail. Profitez aussi de cette rencontre pour faire valoir les compétences acquises grâce à cette expérience parentale (meilleur sens de l’organisation, meilleure gestion du temps, plus de créativité, etc.). La pause apparaîtra alors comme un atout professionnel.

Pour certains emplois, notamment ceux liés au travail auprès des enfants (éducatrice en garderie, psychoéducatrice, enseignante), il peut être avantageux de souligner votre expérience parentale dans votre CV.

Par ailleurs, si vous accordez une grande place aux valeurs familiales, la mention de cette pause signifie au recruteur que la vie de famille est importante à vos yeux et qu’il devra en tenir compte.

Quelle que soit la situation, si, durant votre congé, vous avez suivi de la formation continue ou si vous étiez engagée dans un organisme communautaire ou une association professionnelle, mentionnez-le toujours. Cela prouve que vous avez maintenu des activités en lien avec votre domaine d’emploi.

Partager