Navigation des articles

anne-marie-tremblay

Formation continue : se former pour rester

Être à l’affût des tendances et rester à jour dans votre domaine sont des atouts pour votre carrière, même si vous ne désirez pas changer de boulot.

«Plus vous avez de connaissances qui vous permettent de faire votre travail efficacement et de maîtriser vos outils de travail, plus votre employeur va tenir à vous», indique Martine Lemonde, conseillère d’orientation et directrice des services professionnels chez Brisson Legris, révélateurs de potentiels, une firme montréalaise de consultants en évaluation et en gestion de carrière. Même s’il n’y a pas de garantie, cela aide certainement à conserver son emploi. «Le fait de vouloir en savoir plus, d’investir de l’énergie pour vous améliorer prouve également votre motivation», ajoute-t-elle.

«Plusieurs formations aident aussi à progresser au sein même de l’entreprise», souligne Huguette Bourque, conseillère en développement de la main-d’œuvre à la direction régionale d’Emploi-Québec du Bas-Saint-Laurent. Par exemple, un cours de gestion de la paie pourrait permettre à une secrétaire d’accéder à un emploi d’agent d’administration.

Se former jusqu’au bout

L’heure de votre retraite approche? Ce n’est pas une raison pour cesser de vous former. «Même s’il ne vous reste qu’un an ou deux à travailler, la formation sur de nouveaux logiciels ou encore sur des techniques de travail plus efficaces vous facilitera la vie», soutient Mme Lemonde. C’est aussi une bonne façon de ne pas se sentir dépassé ou, pire, poussé vers la sortie.

Et si vous désirez continuer à travailler, à temps partiel ou comme consultant, rester à jour est d’autant plus important, selon Mme Lemonde. «De plus en plus d’entreprises veulent mettre en place du mentorat entre les jeunes employés et ceux plus expérimentés. Une formation en coaching pourrait alors vous aider à remplir votre nouveau rôle.»

Partager