Navigation des articles

audrey-parenteau

Comprendre les valeurs de l’entreprise

positive

Soyez attentif aux exigences de votre patron. Favorise-t-il l’initiative, la créativité ou la productivité? Ses préférences dévoilent les valeurs de l’entreprise.

Les entreprises ont toutes une mission et des valeurs qui leur sont propres. «Elles encouragent certains comportements, comme l’autonomie, l’initiative ou l’esprit d’équipe», explique Louise Rondeau, consultante en ressources humaines et chargée de cours en management à l’Université Laval.

«Lorsque les valeurs d’une personne entrent en contradiction avec celles de l’entreprise, ça occasionne souvent une perte d’emploi», ajoute Mme Rondeau. Dans une organisation qui n’encourage pas la prise de décision par ses employés, par exemple, un nouveau salarié trop indépendant pourrait indisposer le grand patron. Il est donc plus facile de s’intégrer à son milieu de travail si on accepte la culture de l’entreprise. Mais comment la découvrir?

Informez-vous

Lorsque vous débutez dans un nouvel emploi, documentez-vous sur l’organisation. «Le site Internet, les communiqués de presse et les rapports financiers sont de bonnes sources d’information», dit André Raymond, vice-président, Développement des affaires pour la firme de gestion de carrière Groupe KWA, à Québec. La mission, la philosophie de gestion et les valeurs de l’entreprise y sont souvent décrites.

Décodez le non-dit

La mission et les valeurs de l’organisation ne sont pas toujours écrites et officielles. «C’est souvent dans le comportement des gestionnaires et des employés que ça s’exprime», précise Louise Rondeau. L’attitude de vos collègues et patrons vous en dira long sur la façon de se conformer aux règles informelles de l’entreprise. «Au bureau, si tout le monde commence tôt, termine tard et apporte du travail à la maison, c’est peut-être parce que la direction valorise les longues heures de travail», illustre Mme Rondeau.

Posez des questions

Votre patron est la meilleure personne pour vous expliquer la culture de l’organisation. «Fixez une rencontre avec votre supérieur et posez-lui des questions, suggère André Raymond. Demandez-lui de préciser ses attentes envers vous en matière de travail et d’attitude.» Attention : il se peut que vous n’aimiez pas ce que vous entendrez. On pourrait vous demander, par exemple, de privilégier la quantité de travail, plutôt que la qualité. N’oubliez pas vos propres valeurs : si vous êtes incapable d’abandonner rigueur et minutie, il faudra peut-être chercher un boulot ailleurs!

Partager

SUR LE MÊME SUJET