Navigation des articles

karine-moniqui

Les carrières des technologies de l’information et des communications 2013

Le guide annuel Les carrières des technologies de l’information et des communications propose aux étudiants et finissants un regard sur les réalités du marché du travail dans ce secteur-clé de l’économie québécoise.

Découvrez l’édition 2014 du guide
Les carrières des technologies de l’information et des communications.

Publié en novembre 2012, le guide Les carrières des technologies de l’information et des communications 2013 aborde divers thèmes reliés au marché du travail dans le secteur des TIC à l’intention des étudiants et des finissants, de même qu’à ceux et celles qui évaluent la pertinence d’y travailler.

Le marché de l’emploi dans les TIC

On ne s’en cache pas : l’industrie des TIC est un joueur clé du monde économique québécois. Autant en région que dans les grands centres. Comme une pieuvre, elle déploie ses tentacules dans une multitude de secteurs : ingénierie, éducation, commerce de détail, finances, etc. Pas surprenant que le gouvernement du Québec ait même abordé la question des TIC dans son Plan d’action 2013-2020 sur les changements climatiques, dévoilé en juin 2012.

L’informatique fait donc maintenant partie de la solution pour une planète plus verte. Par exemple, les TIC pourraient être utiles pour améliorer la logistique des transports, en permettant une gestion plus efficace des infrastructures, du trafic et des flottes.

Après l’éthique verte, on parle aujourd’hui des TIC vertes. C’est dire que les diplômés du secteur et les professionnels déjà actifs sur le marché du travail auront très bientôt un rôle à jouer pour améliorer la performance de la province quant à l’écoresponsabilité et à l’économie environnementale.

Outre la place de choix qu’elles occuperont désormais sur le plan de la protection de l’environnement, les TIC pourront effectivement influer sur le monde. Quatre travailleurs en témoignent, chacun à leur façon, dans l’article Faites avancer le monde en TIC.

La tête dans les nuages

L’expertise et le caractère innovant de notre petit bout de pays y trouveront aussi leur compte. Plus les entreprises d’ici auront accès aux TIC, plus elles se positionneront avantageusement à l’échelle nationale et, même, à l’international. L’expression «sky is the limit» n’aura jamais été aussi vraie à l’ère de l’infonuagique, ou du « cloud computing » si vous préférez, où les occasions d’emplois se multiplient. Ce nouveau créneau est fascinant et risque de bouleverser toute l’industrie.

À moins que vous n’ayez l’esprit assez tordu pour tenter de percer la sécurité des sites Internet de gouvernements, de compagnies ou de grandes institutions, en échange d’un chèque de paye!

Les attaques répétées contre des sites que l’on pensait infaillibles nous ont prouvé que les menaces, les fraudes et l’hameçonnage peuvent arriver de toutes parts sur le Web. La cybersurveillance n’est plus une option, mais une nécessité, et ce, pour toutes les entreprises présentes sur la toile.

En somme, la cybersécurité est une voie d’avenir, bien que les besoins sont déjà bien présents…

Aussi à lire dans ce guide :

Partager