Navigation des articles

amelie-cournoyer

L’emploi en administration et en comptabilité au Québec en 2014

admin_compta

En période de reprise comme de crise économique, les organisations veulent avoir l’heure juste sur leur situation financière. À cet effet, l’expertise des comptables et des administrateurs est constamment recherchée pour assurer une saine gestion.

Les comptables sont au cœur des décisions d’affaires des organisations. Les services de ces professionnels sont toujours demandés, peu importe le contexte économique. «C’est la nature de leur travail qui change et qui s’ajuste aux fluctuations de l’économie. Quand on vit une récession, il y a moins d’acquisitions d’entreprises, mais plus de projection, de planification et d’analyse financières», dit Daniel McMahon, président et chef de la direction de l’Ordre des comptables professionnels agréés (CPA) du Québec. Autant ­d’activités dont s’occupent les comptables. Il précise qu’en 2013, le taux d’emploi des comptables professionnels frôlait les 100 %.

«Trois facteurs expliquent ces bonnes perspectives d’emploi, indique Michel Coulmont, directeur du Département de sciences comptables à l’Université de Sherbrooke. D’abord, la moyenne d’âge élevée des professionnels et l’élargissement du domaine d’intervention des comptables stimulent la demande. Puis, la venue des nouvelles normes internationales d’information financière [IFRS] force les entreprises à engager davantage de comptables.»

La demande d’administrateurs agréés est également forte. «Les récents scandales financiers ont augmenté les besoins en administrateurs agréés», souligne Me Denise Brosseau, directrice générale et secrétaire de l’Ordre des administrateurs agréés du Québec. Elle constate que les entreprises recherchent des professionnels rigoureux ayant un sens de l’éthique bien développé et capables d’appliquer les principes d’une saine gestion.

Où travailler?

La demande de comptables et d’administrateurs se fait sentir dans toutes les régions du Québec, mais la majorité de ces professionnels travaille à Montréal, en Montérégie et à Québec. Les entreprises hors des grands centres ont donc du mal à les recruter.

Des régions qui recrutent

Relève

L’âge moyen des membres de l’Ordre des CPA est de 47 ans. Les départs à la retraite des baby-boomers créeront d’importants besoins en main-d’œuvre d’ici quelques années, mais l’Ordre voit venir le coup. «Notre défi, c’est d’attirer suffisamment de candidats pour répondre à la demande. Et ça semble fonctionner, car le nombre d’inscriptions à l’Ordre a connu une hausse de 7 % en 2013», note Daniel McMahon.

Le phénomène du vieillissement de la population touche aussi l’Ordre des administrateurs agréés. L’âge moyen des membres est de 53 ans. «Avec les départs à la retraite, la demande de gestionnaires de haut niveau se fera de plus en plus grande, soutient Me Denise Brosseau. Déjà, les entreprises recherchent des diplômés qui démontrent des aptitudes multidisciplinaires en gestion, donc qui peuvent travailler sur plusieurs dossiers et qui sont habiles avec les nouvelles technologies.»

Portrait statistique

L’Ordre des CPA comptait 35 600 comptables professionnels en 2013. De 10 à 20 % d’entre eux sont engagés par les cabinets comptables, le ministère des Finances et de l’Économie et le bureau du Vérificateur général du Québec. Les autres pratiquent dans une variété d’entreprises privées, de même que dans des organisations publiques et parapubliques.

Sur les 1 406 administrateurs agréés du Québec, la majorité (73 %) travaille dans des entreprises privées, les autres pour des organismes publics, parapublics ou communautaires. De plus, 36 % occupent des postes de direction et 31 % ont un emploi de cadre.

Tournée des secteurs

Les secteurs d’emploi à surveiller en 2014


Cet article est tiré du guide Les carrières d’avenir 2014.

Partager