Navigation des articles

equipe-jobboom

Carrières d’avenir : Médecine dentaire

medecine_dentaire

Aperçu des perspectives d’emploi et débouchés pour les diplômés du doctorat en médecine dentaire.

Contrairement à l’idée préconçue, la médecine dentaire ne se limite pas à l’esthétique et à l’hygiène buccale. Le rôle du dentiste est beaucoup plus grand : il est formé pour traiter la cavité buccale en entier et non pas uniquement les dents.

L’aspect médical de la profession est très important, et avec le vieillissement de la population, les cas plus complexes sont plus nombreux.

Profil recherché

Le dentiste travaille avec une clientèle variée présentant des problèmes de diverses natures. Il doit donc faire preuve de compassion et être à l’écoute de ses patients en vue de trouver la solution qui répondra le mieux à leurs besoins.

Une facilité pour la communication est aussi un atout. Le dentiste doit être en mesure d’expliquer clairement le traitement au patient afin de le mettre en confiance. Il lui faut aussi savoir gérer son stress, puisqu’il peut être exigeant de travailler pendant plusieurs heures sur un patient éveillé et parfois tendu.

Le dentiste doit constamment se maintenir à jour. La formation continue est essentielle, puisque la profession évolue rapidement et les nouvelles technologies, les radiographies numériques par exemple, sont très présentes.

Perspectives

La plupart des diplômés en médecine dentaire trouvent un emploi sans difficulté. Tous les ans, environ le tiers des finissants décident d’ouvrir leur propre clinique dentaire. D’autres travaillent à pourcentage pour un dentiste déjà établi.

Un certain nombre d’étudiants souhaitent plutôt poursuivre leurs études. Ils peuvent faire une année de résidence effectuée sous supervision en milieu hospitalier ou, s’ils sont acceptés, choisir de se spécialiser dans l’une des neuf disciplines offertes (orthodontie, dentisterie pédiatrique, etc.).

Il faut être membre de l’Ordre des dentistes du Québec pour porter le titre de dentiste.

Plus d’information

Statistiques

Comment interpréter l’information

Nombre de diplômés : 159
Diplômés en emploi : 92,6 %
À temps plein : 84 %
En rapport avec la formation : 100 %
Aux études : 4,9 %
Taux de chômage : 0 %
Salaire hebdomadaire moyen : 2 201 $

Source : La Relance à l’université – 2013

Découvrez une centaine de formations gagnantes offrant d’excellentes perspectives d’emploi dans notre section Carrières d’avenir.
Partager