Navigation des articles

equipe-jobboom

Les formations universitaires gagnantes en 2016 selon Jobboom

Les formations universitaires gagnantes en 2016 selon Jobboom

La formation universitaire demeure un choix éclairé pour accéder à une carrière stimulante, gagnante et payante! Voici les diplômes universitaires offrant les meilleures perspectives d’avenir en 2016 selon Jobboom.

25 formations gagnantes à l’université selon Jobboom

Consultez la liste des formations gagnantes à l’université en 2016 (PDF).

5 formations étoiles

Parmi nos 25 formations gagnantes, nous avons identifié cinq programmes qui se distinguent par l’excellent taux de placement des diplômés, leurs conditions de travail intéressantes et leurs perspectives particulièrement favorables à court et moyen termes.

1. Informatique / Sciences de l’informatique

Secteur : Technologies et médias numériques

Avec le développement rapide et constant des nouvelles technologies, le travail ne manque pas pour les diplômés en informatique. Qu’il s’agisse de développer des sites Web, des applications mobiles, ou des systèmes informatiques, ils sont recherchés dans toutes sortes d’industries et d’entreprises. Certains choisissent de se lancer à leur compte en devenant consultants en informatique. Une formation complémentaire en gestion peut être un atout intéressant pour ces diplômés, car elle leur permet de mieux analyser les besoins d’affaires de leurs clients.

Taux de chômage : 3,2 %
Salaire hebdo. moyen : 1 085 $

2. Comptabilité / Sciences comptables

Secteur : Emplois en comptabilité, finance et assurance

Les diplômés en comptabilité peuvent travailler en entreprise, dans les cabinets comptables, les institutions financières, les ministères et organismes gouvernementaux, ou encore à leur propre compte, en offrant leurs services à des particuliers. La demande pour ces diplômés s’explique notamment par les nombreux départs à la retraite dans ce milieu. Le baccalauréat en comptabilité est requis pour accéder au titre de comptable professionnel agréé (CPA), qui facilite grandement l’accession au marché du travail.

Taux de chômage : 3,3 %
Salaire hebdo. moyen : 866 $

3. Génie industriel

Secteur : Génie et sciences

L’ingénieur industriel travaille à l’amélioration continue de la productivité, de l’efficacité et de la rentabilité des opérations industrielles. Il peut être embauché par des firmes de génie-conseil, à titre de consultant, ou encore par des entreprises manufacturières, comme responsable des opérations ou gestionnaire de projet. Dans un contexte de changement perpétuel et de compétition féroce, de plus en plus d’entreprises recherchent l’expertise des ingénieurs industriels afin d’accroître leur performance.

Taux de chômage : 2 %
Salaire hebdo. moyen : 1 136 $

4. Ergothérapie

Secteur : Santé

L’ergothérapeute aide les personnes atteintes d’une incapacité physique, psychologique ou mentale à développer leur indépendance et leur autonomie au quotidien. Bien que les personnes âgées ne soient pas leur seule clientèle, le vieillissement de la population explique en partie la croissance de la demande pour ces professionnels. Ils peuvent travailler autant dans les CLSC que dans les centres de soins de longue durée, les centres de réadaptation ou les cliniques privées.

Taux de chômage : 1 %
Salaire hebdo. moyen : 931 $

5. Psychoéducation

Secteur : Services sociaux, sciences sociales et éducation

Le psychoéducateur intervient auprès de diverses clientèles (enfants, adolescents, aînés) aux prises avec des difficultés d’adaptation sur le plan émotionnel ou comportemental. Les diplômés trouvent facilement du travail dans les écoles primaires et secondaires, les centres de la petite enfance, les centres jeunesse, les centres de santé et de services sociaux et les organismes communautaires, entre autres, et ce, dans toutes les régions du Québec.

Taux de chômage : 0 %
Salaire hebdo. moyen : 1 046 $

Aussi à lire

Cliquez ici pour en savoir plus sur nos critères de sélection

Partager