Navigation des articles

equipe-jobboom

Carrières d’avenir : Technologie de l’électronique industrielle

electro_indistrielle

Perspectives d’emploi et débouchés pour les diplômés du DEC Technologie de l’électronique industrielle.

Le technologue en électronique industrielle installe, entretient et répare des systèmes électriques complexes dans des usines.

Aujourd’hui, la productivité passe par l’automatisation. Les technologues en électronique industrielle participent à l’implantation de ce processus dans les usines, ce qui explique la forte demande pour ces diplômés.

Profil recherché

Le technologue en électronique industrielle doit être particulièrement minutieux. Un travail mal exécuté peut causer un incendie et provoquer la mort.

Il est aussi important de suivre les codes. C’est un milieu très normalisé. Le technologue doit donc être en mesure de comprendre et d’inter­préter les règles qui encadrent son travail.

La polyvalence est une qualité nécessaire, car il s’agit d’un domaine en constante évolution. Les machines changent souvent. Une bonne connaissance de l’anglais est aussi un atout, les formations et la documentation étant de plus en plus rédigées dans cette langue.

Perspectives

Le technologue en électronique industrielle peut travailler dans de nombreux domaines d’activité. Les étudiants pensent souvent, à tort, qu’ils doivent travailler en industrie. Ils peuvent aussi exercer leur métier dans une firme de génie-conseil, ou encore faire de l’estimation.

Le métier offre de belles perspectives d’avancement. Dans le privé, les possibilités sont presque infinies. En général, la progression est graduelle. Certains choisissent de suivre une formation supplémentaire, en gestion par exemple, pour grimper les échelons.

Plus d’information

Statistiques

Comment interpréter l’information

Nombre de diplômés : 320
Diplômés en emploi : 72,8 %*
À temps plein : 99,2 %
En rapport avec la formation : 90 %
Aux études : 22,2 %
Taux de chômage : 5,1 %
Salaire hebdomadaire moyen : 966 $

Source : La Relance au collégial en formation technique – 2013

* Ce faible taux d’emploi peut s’expliquer par le pourcentage élevé de diplômés qui poursuivent leurs études (22,2 %).

Pour connaître les établissements qui offrent ce programme, consultez l’Inforoute de la formation professionnelle et technique.

Découvrez une centaine de formations gagnantes offrant d’excellentes perspectives d’emploi dans notre section Carrières d’avenir.
Partager