portrait métier : conseiller en communications

Portrait métier : Conseiller en communications

Aujourd’hui, Jobboom vous présente une profession très recherchée en ce moment au Québec, celle de Conseiller en communications.

Alexandre L’Hour, qui exerce le métier de Conseiller en communications depuis plus d’un an au sein d’une organisation à but non lucratif, nous parle de son métier dans les moindres détails.

Jobboom : En quoi consiste le métier de Conseiller en communications?

Alexandre L’Hour : Ce métier est un rôle de conseil au niveau des stratégies et des activités de communication. Dépendamment de l’organisation, les communications peuvent être organisées en deux pôles distincts : l’externe et l’interne.

Dans mon cas, je suis en charge de conseiller mon organisation sur les orientations institutionnelles en matière de communication avec un volet de développement et d’amélioration des produits promotionnels.

La rédaction de contenus représente également une partie importante dans mon travail : des communiqués de presse, des discours et allocutions, des lettres officielles, des infolettres, et dossiers de presse.

Je suis également en charge de la gestion des réseaux sociaux de l’organisation.

Je gère au quotidien ces différentes tâches seul mais bien évidemment, sur des mandats plus importants, nous pouvons faire appel à une firme de relations publiques ou à un designer graphiste pour nous soutenir dans la création d’outils.

Jobboom : Quelles sont les compétences primordiales et les traits de personnalités utiles pour exercer le métier de Conseiller en communications?

Alexandre L’Hour : La première compétence primordiale est, selon moi, bien évidemment la facilité à communiquer à l’oral ou à l’écrit. Il faut aimer travailler au contact des gens et avoir de l’entregent.

Je pense qu’il faut également détenir une forte capacité d’analyse et de synthèse au niveau des enjeux afin de déterminer la meilleure voie à emprunter pour transmettre au mieux le message.

Bien évidemment, les compétences plus génériques sont appréciées, comme le sens de l’initiative, l’autonomie, l’esprit d’équipe et le bon jugement.

Jobboom : Quels sont les principaux challenges à surmonter en tant que Conseiller en communications?

Alexandre L’Hour : Un des principaux challenges est de jongler entre plusieurs dossiers et différents intervenants. Il faut savoir s’adapter à chaque sujet et à chaque personne en face de soi.

La question des délais (qui sont toujours assez serrés) représente également un challenge. On peut te demander un communiqué de presse un vendredi à l’heure du dîner qui devra partir dans le courant de l’après-midi!

Les enveloppes budgétaires sont souvent limitées dans ces départements et peuvent également représenter un challenge pour répondre aux objectifs qui nous sont fixés.

Jobboom : À quoi ressemble une journée type?

Alexandre L’Hour : Évidemment, il n’y a pas de journée typique dans ce type de poste. Mais le matin, en arrivant au bureau, j’ai bien évidemment la routine de consulter mon agenda, mon répondeur et mes courriels afin de réaliser tous les suivis de dossiers en cours.

Dans les tâches récurrentes, c’est avant tout de la rédaction, l’élaboration d’outils promotionnels et la participation à l’organisation d’événements.

Jobboom : Quelles sont les possibilités d’avancement?

Alexandre L’Hour : Cela dépend évidemment de l’organisation, de son nombre d’employés et de l’étape où on est rendu dans notre parcours professionnel. On peut occuper un poste de conseiller junior ou senior et les opportunités ne seront pas les mêmes.

Pour un jeune, lorsque tu travailles en communications, il faut tout d’abord acquérir de l’expérience, quel que soit le domaine. Ensuite, on pourra décider, par exemple, de se spécialiser en gestion de marque, en marketing numérique, en stratégie de contenu, etc. De nombreuses avenues sont possibles pour se spécialiser.

On peut également évoluer en prenant en charge la gestion d’une équipe.

Jobboom : Dans quels types d’organisations peut-on trouver des Conseillers en communications?

Alexandre L’Hour : On peut trouver des postes de Conseillers en communications dans quasiment toutes les organisations puisque la communication fait partie prenante de la stratégie de toute entreprise qui propose un bien, un service, etc.

Ces postes existent évidemment dans les nombreuses agences spécialisées : agences marketing, de publicité, d’achat média, de relations publiques, de marketing d’influence, etc.

On pourrait également trouver des Conseillers en communications dans des organisations institutionnelles comme les universités, les commissions scolaires, les gouvernements, les organisations à but non lucratif, et même les partis politiques.

Ainsi, un Conseiller en communications pourra transférer ses compétences d’un secteur à l’autre.

Jobboom : Quelles sont les carrières vers lesquelles un Conseiller en communications pourrait facilement se transférer?

Alexandre L’Hour : Armé de compétences en rédaction et en révision, un Conseiller en communications peut décider de se transférer vers une carrière de journaliste. Il faudrait peut-être tout de même suivre une formation complémentaire pour la transition.

Il serait également possible de travailler en marketing, puisqu’il s’agit d’adapter les stratégies de communication à un marché cible.

Un Conseiller en communications pourrait également envisager de travailler dans le développement international.

Jobboom : Quelles études peut-on suivre pour devenir Conseiller en communications?

Alexandre L’Hour : Pour exercer ce métier, j’ai suivi et obtenu un baccalauréat bi-disciplinaire en Communication et Politique à l’Université de Montréal. J’avais donc le choix, à l’issue du programme, de me diriger en communication ou en politique.

Pendant ma formation, j’ai collaboré avec plusieurs publications papier et en ligne, ce qui m’a fortement orienté sur le travail en rédaction. J’ai également effectué mon stage de fin d’études dans une chaine de télévision communautaire : MAtv.

Ainsi, j’ai naturellement penché vers les communications, même si je n’écarte pas la possibilité de me diriger un jour vers le domaine de la politique.

Jobboom : Peut-on apprendre ce métier par soi-même?

Alexandre L’Hour : « Rien n’est impossible à celui qui veut » comme disait Fernando de Rojas Cela étant dit, je pense qu’une formation est nécessaire pour acquérir les notions de base. Après, c’est certain qu’avec la pratique et l’expérience, on apprendra tout de même le métier. Pour ma part, j’ai préféré effectuer cette formation initiale avant de me lancer dans la vie professionnelle.

Jobboom : Avez-vous des conseils pour les personnes qui seraient intéressées par le métier de Conseiller en communications?

Alexandre L’Hour : Mon premier conseil est de démarrer en effectuant un stage en entreprise. Être en contact avec des professionnels est ce qui me semble le plus formateur.

À ce stade de votre parcours professionnel, vous pouvez également aller à la rencontre d’autres acteurs de l’industrie pour vous faire une image plus complète du secteur.

Un second conseil qui me semble primordial est de se trouver un mentor qui vous suivra tout au long de votre parcours et qui sera un conseiller utile lors des moments charnières dans votre carrière. Choisissez une personne inspirante pour vous!

Jobboom : Avez-vous une anecdote de travail marquante à partager avec nous?

Alexandre L’Hour : Mon organisation est une OBNL qui représente une quarantaine d’organismes à travers tout le Québec, spécialisés en employabilité. Nous avions été invités à lune soirée de reconnaissance  organisée par l’un de nos membres, pour qui la cible principale était les jeunes.

Cet organisme avait trouvé des stages d’été aux jeunes. De les entendre s’exprimer à la fin de leur stage sur leurs apprentissages et leur envie de s’investir m’a beaucoup marqué.

Jobboom : Est-ce qu’exercer ce métier vous rend heureux?

Alexandre L’Hour : Ce métier me rend très heureux. Que ce soit avec notre équipe en interne ou avec nos partenaires, j’ai la chance de travailler depuis un peu plus d’un an avec des personnes incroyables.

Je pense que je suis exactement à l’endroit où je dois être.

Prêt à postuler? Rendez-vous sur Jobboom en cliquant ici pour consulter toutes les offres d’emploi disponibles.

 

L'équipe Jobboom

Jobboom est une source d’information indispensable sur le marché de l’emploi. Des experts du marché du travail québécois proposent des conseils et astuces pratiques afin d’aider les candidats dans leur recherche d'emploi et également afin d'aider les recruteurs à se tenir à jour sur les tendances et bonnes pratiques de leur domaine.

Répondre