Maîtrise
Relations industrielles

En emploi : 94,7%
Perspectives d’emploi 2015-2019 : Acceptables – Favorables

Emplois dans le secteur

L’obtention d’un baccalauréat ou d’une maîtrise en Relations industrielles dirigera les diplômés vers des emplois comme ceux de conseillers en ressources humaines, d’arbitres en relations de travail, de négociateurs, d’analystes de planification de politiques publiques ou de consultants spécialisés. Certains d’entre eux prendront la direction de l’enseignement ou de la recherche.

Leurs tâches spécifiques varient en fonction du secteur d’activité de leur emploi, mais leur rôle consiste généralement à intervenir dans l’une ou l’autre des composantes des relations industrielles : ressources humaines, santé et sécurité au travail, relations de travail, etc.

Professions visées 

  • Conseillers en ressources humaines
  • Arbitres en relations de travail,
  • Négociateurs
  • Analystes de planification de politiques publiques
  • Consultants spécialisés
  • Enseignement / recherche.

Profil recherché

On demandera assurément aux professionnels des relations industrielles de mettre à profit leurs excellentes habiletés en gestion et en travail d’équipe. De grandes habiletés communicationnelles et relationnelles sont requises afin de mobiliser les ressources humaines ou de proposer des changements organisationnels. L’esprit d’analyse et la capacité à résoudre des problèmes sont d’autres compétences requises.

De plus, comme l’organisation du travail évolue fréquemment dans la plupart des organisations (coupes budgétaires, départs d’employés, restructurations, etc.), les professionnels en relations industrielles doivent constamment être à l’affût des lois et des règlements en vigueur ainsi que des notions relatives à l’organisation du travail.

Perspectives

Une majorité de diplômés en relations industrielles décrocheront un emploi à la fin de leurs études; le plus récent taux d’emploi des diplômés de ce programme d’études se situe à 94,7 % selon le ministère de l’Éducation.

L’expérience professionnelle acquise en début de carrière peut mener à des postes de supervision après quelques années. Les directeurs et les consultants en relations industrielles possèdent habituellement un minimum d’une dizaine d’années d’expérience.

Il est à noter que seuls les membres de l’Ordre des conseillers en ressources humaines agréés peuvent porter les titres de conseiller en ressources humaines agréé ou de conseiller en relations industrielles agréé.