Maîtrise
Orientation ou Sciences de l’orientation


En emploi : 85.4%
Emploi en lien avec la formation : 84.6%
Taux de chômage : 5.4%
Perspectives d’emploi 2015-2019 : Acceptables – Favorables

Emplois dans le secteur

Les personnes souhaitant exercer le métier de conseiller en orientation doivent terminer leurs études universitaires de 2e cycle en obtenant leur maîtrise en orientation ou en sciences de l’orientation. Une fois leur diplôme obtenu, elles sont dans l’obligation d’être membres de l’Ordre des conseillers et des conseillères en orientation du Québec afin d’avoir le droit d’exercer leur métier à ce titre.

Le rôle principal des conseillers en orientation consiste à faciliter la transition et les changements vécus par des individus, que ce soit à l’école ou au travail. Ainsi, ces professionnels œuvrent en milieu scolaire, mais aussi dans le domaine de l’employabilité. Ils peuvent fournir, par exemple, de l’assistance aux personnes en changement de carrière ou qui se questionnent à propos de leur avenir professionnel.

Professions visées 

  • Conseiller en orientation

Profil recherché

On demandera généralement aux personnes souhaitant suivre cette formation universitaire de posséder d’excellentes capacités communicationnelles et relationnelles (écoute active, respect, empathie, entregent, discrétion, etc.).

Sur le marché du travail, les diplômés seront régulièrement appelés à travailler en collaboration avec d’autres professionnels. Ils devront donc être en mesure de travailler en équipe et de transmettre les informations avec clarté. Une bonne partie de leur travail consistera à établir une relation de confiance avec leur clientèle. Leur esprit d’analyse, leur sens de l’observation et leur ouverture d’esprit leur permettront de trouver des solutions aux problèmes rencontrés par leurs clients et de leur fournir des conseils éclairés.

Perspectives

Le travail des conseillers en orientation ne se limite plus aux écoles et aux institutions. On retrouve maintenant ces professionnels dans des organismes d’aide à l’emploi, au gouvernement, dans des centres de réadaptation ou encore dans des firmes et des services de ressources humaines ou de développement organisationnel.

Les perspectives professionnelles des diplômés de ce programme d’études sont donc variées et intéressantes. De fait, les plus récentes données compilées par le ministère de l’Éducation (Enquête Relance 2015) démontrent que les finissants de 2013 de ce programme d’études étaient en emploi à la suite de l’obtention de leur diplôme dans une proportion de 85,4 %.

Pour consulter toutes les offres d’emploi disponibles en Services sociaux, sciences sociales et éducation, cliquez ici.