Maîtrise
Bibliothéconomie et archivistique

 

< Retour vers la page d’accueil

En emploi : 89,5%
Emploi en lien avec la formation : 91,4%
Taux de chômage : 4,3%
Perspectives d’emploi 2015-2019 : Acceptables – Favorables

Emplois dans le secteur

L’obtention d’un baccalauréat en gestion de l’information ou d’une maîtrise en sciences de l’information du domaine de la Bibliothéconomie et archivistique mènera les diplômés vers l’obtention d’un poste de bibliothécaire ou d’archiviste. Ces derniers pourront notamment œuvrer dans des bibliothèques, des centres d’archives publiques, des municipalités, des musées, des institutions d’enseignement ou des entreprises privées.

Les bibliothécaires sont principalement responsables d’organiser et de conserver les collections d’une bibliothèque tout en offrant des services de consultation à leur clientèle. Quant aux archivistes, ils ont plutôt la responsabilité de gérer l’information faisant partie des archives d’une organisation (conservation, traitement, etc.).

Professions visées 

  • Bibliothécaires, archivistes

Profil recherché

Les deux professions visées par ce domaine d’études nécessitent des aptitudes et des habiletés en analyse, en conception, en gestion, en organisation et en planification. Ainsi, la précision, la minutie, le souci du détail et la curiosité représentent des qualités essentielles pour ces postes qui requièrent également une bonne capacité de concentration.

Les diplômés devront mettre à profit leur sens de l’organisation et démontrer à leur employeur qu’ils sont capables de travailler en étant méthodiques, rigoureux et professionnels; le contrôle et l’évaluation (de documents, de processus, etc.) étant des notions importantes à maîtriser. D’excellentes habiletés communicationnelles sont aussi recherchées.

Perspectives

Les plus récents calculs du ministère de l’Éducation situent le taux d’emploi des diplômés en bibliothéconomie et archivistique à 89,5 %. Pour ce qui est des perspectives liées au marché du travail, Emploi-Québec les juge favorables autant pour les bibliothécaires que pour les archivistes, et ce, pour l’ensemble de la province.

Les possibilités professionnelles devraient se maintenir, voire augmenter, en raison des avancées technologiques en constante évolution, comme les bibliothèques virtuelles ou les centres d’archives numériques, ainsi que des possibilités de carrière dans les secteurs publics, institutionnels et privés.

L’expérience professionnelle acquise par les bibliothécaires et les archivistes leur permettra d’accéder à des postes de supervision ou de direction.