DEP
Mécanique de machines fixes

 

< Retour vers la page d’accueil

En emploi : 91,3%
Emploi à temps plein en lien avec la formation : 88,7%
Taux de chomage : 4,5%
Salaire horaire médian : 32$
Perspectives d’emploi 2015-2019 : Favorables

Emplois dans le secteur

Le DEP Mécanique de machines fixes permettra aux étudiants de se former au métier de mécanicien de machines fixes dans les domaines du bâtiment ou de la construction. Un certificat de qualification professionnelle est aussi exigé puisque certains travaux effectués par ces travailleurs les mettent notamment en contact avec des matières dangereuses ou des machines sous pression.

Les compétences acquises incluent, entre autres, le contrôle du fonctionnement des machines fixes (chaudières, turbines, moteurs, installations de chauffage, etc.) et de leurs accessoires. On leur demande également d’apprendre à effectuer divers travaux d’entretien de machines fixes. Les diplômés pourront ensuite travailler autant dans le secteur privé que dans le domaine public.

Professions visées 

  • Mécaniciens/mécaniciennes de centrales et opérateurs/opératrices de réseaux énergiques (9241)

Profil recherché

Le travail des mécaniciens de machines fixes vise soit à garantir le confort des personnes qui vivent ou qui travaillent dans les immeubles, soit à permettre le bon fonctionnement des opérations de production. Le sens des responsabilités est donc une qualité essentielle à posséder dès la période de formation pour apprendre à assurer efficacement la sécurité des équipements et du personnel.

Comme tout travail de mécanique, la minutie, la précision et la rapidité d’exécution représentent des atouts de taille pour les étudiants souhaitant suivre ce cursus. La capacité à travailler sous pression dans des conditions parfois difficiles (chaleur, poussière, bruit, etc.), la gestion du stress et le travail d’équipe sont d’autres qualités recherchées.

Perspectives

Plus de 9 diplômés sur 10 du programme de mécanique de machines fixes étaient sur le marché du travail à la fin de leurs études; leur taux d’emploi se situe à 91,3 % selon la plus récente Enquête Relance du ministère de l’Éducation.

Le fait que les mécaniciens de machines fixes puissent travailler dans diverses organisations élargit leurs opportunités professionnelles. Par exemple, on peut retrouver ces travailleurs dans des entreprises de production ou de transformation, des centrales thermiques, des complexes immobiliers privés ou publics, des hôpitaux, des écoles ou des entreprises de services.