DEP Électromécanique
de systèmes automatisés
(Capitale-Nationale)

 

< Retour vers la page d’accueil

En emploi : 89%
Emploi en lien avec la formation : 90.5%
Taux de chômage : 4%
Perspectives d’emploi 2015-2019 : Acceptables – Favorables

Emplois dans le secteur

Les métiers d’électricien industriel ou de réseau électrique, d’électromécanicien, de mécanicien industriel, de monteur-ajusteur de machines, et de technicien en entretien et en réparation d’instruments industriels ou en électricité font partie des emplois possibles pour les diplômés du DEP Électromécanique de systèmes automatisés.

D’ordre général, leurs responsabilités consisteront à réaliser l’entretien et la réparation des systèmes de commandes automatisés et à dépanner les systèmes ainsi que leurs composantes.

Professions visées

  • Assembleurs/assembleuses, monteurs/monteuses et contrôleurs/contrôleuses dans la fabrication de transformateurs et de moteurs électriques industriels (9525)
  • Mécaniciens/mécaniciennes de chantier et mécaniciens industriels/mécaniciennes industrielles (7311)
  • Électromécaniciens/électromécaniciennes (7333)
  • Électriciens industriels/électriciennes industrielles (7242)
  • Techniciens/techniciennes et mécaniciens/mécaniciennes d’instruments industriels (2243)
  • Ajusteurs/ajusteuses de machines (7316)
  • Électriciens/électriciennes de réseaux électriques (7243)

Qualités requises

Parmi les principales qualités requises chez les diplômés de ce programme, notons la capacité à travailler sous pression et en équipe, l’autonomie, la débrouillardise, la curiosité et la dextérité manuelle.

En raison des connaissances requises dans plusieurs domaines (mécanique, programmation, électronique et électricité), les candidats devront démontrer une grande soif d’apprentissage.

Critères d’admissibilité à la formation

Pour être admis au programme du DEP, les candidats doivent posséder un diplôme d’études secondaires ou un diplôme collégial ou universitaire. Ils peuvent aussi se voir reconnaître des apprentissages équivalents ou encore respecter les exigences d’autres combinaisons de critères pouvant inclure leur âge, des préalables fonctionnels ou la réussite de tests.

Particularités régionales

Les données de la plus récente Enquête Relance du ministère de l’Éducation indiquent que 89 % des diplômés de la Capitale-Nationale en 2015 étaient sur le marché du travail. Les autres diplômés étaient aux études (7,3 %) ou à la recherche d’un emploi (3,7 %).

Actuellement, les métiers de mécaniciens de chantier, de mécaniciens industriels et d’électromécaniciens font partie des professions les plus « en demande » dans la région, selon Emploi-Québec. Les besoins de main-d’œuvre proviendraient surtout des entreprises manufacturières, de la construction industrielle et de certaines municipalités.

Perspectives

Quant aux perspectives d’emploi dans la région de la Capitale-Nationale jusqu’en 2019, elles sont favorables pour les mécaniciens de chantier, les mécaniciens industriels et les ajusteurs de machines. Ces mêmes perspectives sont acceptables pour les électriciens industriels et de réseau électrique ainsi que pour les techniciens et mécaniciens d’instruments industriels.