3-stratégies-pour-compenser-trou-dans-le-cv

3 stratégies pour compenser un trou dans votre cv

Votre curriculum vitae est souvent le premier contact entre vous et un recruteur. Son attention se porte rapidement sur vos emplois les plus récents.

Toutefois, pour diverses raisons, il est possible que vous ayez été absent du marché du travail durant une ou plusieurs années.

Certains chercheurs d’emploi décident d’y aller avec l’option du mensonge et s’inventent une occupation. Un exemple serait de dire que vous avez travaillé à votre compte durant cette période, même si vous n’avez pas vraiment obtenu de mandat.

Par contre, cette stratégie est risquée. Imaginez que le recruteur commence à poser une série de questions sur le type de services que vous offrez, qui étaient vos clients, de quelle manière vous vous faisiez connaître sur le marché. Il pourrait également être étonné que vous n’ayez pas de site web relié à votre pratique.

Un recruteur peut pardonner une personne qui a été absente du marché du travail, si c’est bien expliqué. Toutefois, il est rare que le mensonge soit perçu comme acceptable. Si vous mentez sur un tel aspect, vous pourriez peut-être mentir sur autre chose. Il y a un gros doute qui subsistera alors au sujet de votre intégrité.

Pour couvrir un trou dans un cv, il n’y a pas de solution miraculeuse, mais je vous propose quelques astuces pour vous venir en aide.


1- Jouer sur la présentation

Certains livres sur l’art de faire un bon curriculum vitae proposent des trucs comme par exemple, de ne mettre aucune date sur le cv (seulement des durées) ou encore de jouer sur la mise en page.

Personnellement, je considère que les recruteurs ne sont pas naïfs et ils savent bien déceler le stratagème.

Toutefois, je considère que le cv par compétences peut s’avérer un excellent atout. Bien que vous ayez à y indiquer la chronologie de vos différents emplois, cette information ne se retrouvera pas automatiquement sur la toute première page.

Il sera donc possible de mettre vos qualifications au premier plan et non pas seulement à travers vos réalisations professionnelles. Vous pouvez parler d’activités bénévoles, de projets d’études ou de champs d’intérêts personnels que vous avez justement exercés durant cette période d’absence sur le marché du travail.

Sachez que le cv par compétences est la hantise de bien des recruteurs, car plusieurs se plaignent de ne pas pouvoir s’y retrouver facilement.

Si vous décidez d’opter pour un cv par compétences, assurez-vous de le faire de manière impeccable. À ce sujet, je vous conseille de lire cet autre article que j’ai écrit pour vous aider à respecter les particularités essentielles à ce type de cv :

5 conditions essentielles à respecter pour un excellent CV par compétences


2- Jouer la carte de la franchise

Parfois, il n’y a rien de plus simple que de dire tout simplement  la vérité. Plus besoin alors de camoufler quoique ce soit! La lettre de présentation sera donc l’occasion de raconter ce qui s’est passé durant votre période d’absence du marché du travail.

Toutefois, savoir se montrer authentique exige de la stratégie. Vous devez donc trouver le bon angle, celui qui saura vraiment vous mettre à votre avantage.

Il faut savoir en dire assez. Dans l’exemple ci-dessous, le recruteur risque de demeurer perplexe :

Je n’ai pas travaillé durant les deux dernières années car j’ai eu plusieurs problèmes personnels.

Quels problèmes? Ça suscite surtout la curiosité et devant un manque flagrant d’informations, l’être humain a toujours tendance à présumer le pire.

Par contre, à l’inverse, il faut savoir éviter d’entrer dans des détails inutiles :

Je n’ai pas pu travailler car mon frère était malade et je devais m’occuper de ses enfants. En fait, ce n’est pas vraiment ses enfants, car ce sont les enfants de sa conjointe. Elle a eu ses enfants d’un premier mariage. Sa conjointe est décédée. En fait, elle n’est pas vraiment décédée, mais elle est dans le coma…

Bon, vous avez compris! Le recruteur risque de perdre le fil et simplement se dire qu’avec vous, tout risque de s’avérer plutôt compliqué.

L’autre danger est d’avoir l’air de se plaindre :

Je n’ai pas pu travailler, mais je vous assure que ce n’est pas de ma faute. Moi, j’ai tout fait pour obtenir un emploi et à chaque jour,  je postulais sur plusieurs postes. Les employeurs ont forcément des préjugés envers moi, car…

Bref, vous devez nommer la raison de l’absence, mais en revenant rapidement sur la raison de votre candidature. Si vous le pouvez, il est intéressant de faire ressortir une force acquise reliée à cette absence :

En lisant mon curriculum vitae, vous remarquerez que je n’ai pas travaillé durant les 2 dernières années. Je me suis séparé et j’ai eu à m’occuper d’un de mes enfants qui avait besoin d’une aide psychologique.

Je vous assure que cette situation est maintenant loin dernière moi et je suis très heureux d’avoir retrouvé la même stabilité qu’autrefois. Cette expérience difficile m’a permis de développer une plus grande patience et une meilleure force de caractère. J’ai maintenant très hâte de mettre à nouveau à profit mes talents…

Oui, avec la carte de la franchise, il y a un risque. Ça passe ou ça casse!


3- Faites-vous connaître avant de faire connaître votre cv

Si vous pouvez rencontrer des employeurs et discuter avec eux avant d’envoyer votre curriculum vitae, c’est idéal.

De cette manière, l’employeur apprécie votre personnalité et risque de se montrer plus compréhensif à votre égard. Vous pouvez ainsi introduire de façon verbale l’état de votre situation.

Bien entendu, pour provoquer ce type d’occasion, je suggère d’effectuer des rencontres d’exploration. Il s’agit d’avoir des échanges informels à l’aide du réseautage.

Si vous n’êtes pas familier avec les principes de la rencontre d’exploration, faites-vous aider.

En terminant, je vous propose de consulter le contenu de cet article sous format vidéo (mettant en vedette Vincent Bernard). Du même coup, vous pourrez découvrir ma chaîne Youtube où je propose différents contenus spécifiques pour les chercheurs d’emploi.

Mathieu Guénette

Mathieu Guénette est un conseiller d’orientation à son compte de plus de 20 ans d’expérience, auteur, chargé de cours et ayant travaillé auprès d’une clientèle variée (jeunes, adultes, gestionnaires, chercheurs d’emploi). En 2017, il a obtenu à la fois le prix professionnel de l’Ordre des conseillers et conseillères d’orientation du Québec et celui du Livre RH de l'année de l'Ordre des CRHA pour l’ouvrage Le candidat viscéral. Il offre ses services à Montréal, dans Lanaudière et à distance. Son site internet regorge de références pratiques pour vous : Les chercheurs de sens.

Répondre