Navigation des articles

julie-leduc

Question piège : qu’auriez-vous changé dans votre ancien poste?

entrevue02

En entrevue d’embauche, l’intervieweur vous demande ce que vous auriez changé dans votre ancien poste? Ce n’est pas le moment de se plaindre de votre ancien patron. Décrivez plutôt les situations qui vous agaçaient dans votre emploi et mettez l’accent sur ce qui aurait pu être amélioré.

Le futur employeur veut connaître ici les aspects qui vous déplaisaient dans votre dernier emploi pour vérifier si vous pourriez être heureux au sein de son entreprise. «Le but de l’entrevue d’embauche est d’arriver à un mariage parfait qui concilie les attentes du candidat et l’offre de l’employeur», dit Jean-Philippe Gauthier, directeur du recrutement pour Robert Half, Finance et Comptabilité. «L’employeur prend tous les moyens pour savoir ce que vous recherchez.»

Misez sur les faits

Profitez de l’occasion pour exprimer ce qui vous aurait plu. «Mais ne dénigrez pas votre ex-patron, prévient M. Gauthier. Tenez-vous-en aux faits.» Par exemple, ne dites pas : «Mon ex-employeur ne me donnait pas assez de responsabilités», mais plutôt : «J’aurais aimé que mon dernier emploi m’offre plus de défis.»

«Vous pouvez aussi dire que vous avez un esprit entrepreneur et que vous auriez aimé un milieu qui fait plus de place à l’initiative, illustre le recruteur. Ainsi, vous ne dénigrez pas votre ex-employeur. Vous parlez d’un fait et vous exprimez un besoin. Le futur employeur peut évaluer en retour si les valeurs de son entreprise correspondent à vos désirs.»

Marquez des points

Annie Chauvette, conseillère en main-d’œuvre pour le Centre d’intervention des Basses-Laurentides pour l’emploi, suggère d’utiliser cette question pour faire valoir vos bonnes idées. «Profitez-en pour dire ce que vous auriez changé, par exemple, dans les méthodes de travail pour améliorer le service, la rentabilité ou l’efficacité chez votre ancien employeur.»

Partager

SUR LE MÊME SUJET