Navigation des articles

anne-marie-tremblay

Pourquoi avez-vous quitté votre dernier emploi?

pensif02

Que veulent savoir les employeurs lorsqu’ils vous questionnent sur vos changements d’emplois? La réponse en dit long sur vos motivations, parole de recruteurs!

Quand ils vous interrogent sur vos anciens postes, les employeurs veulent comprendre votre cheminement de carrière et ce qui vous motive à changer de postes, selon Charles Coutu, directeur des ressources humaines chez Cascades.

Êtes-vous un employé girouette, un ambitieux, une personne qui traîne un historique de congédiements ou qui garde rancune de ses anciens patrons? «Le passé est un reflet du présent et du futur», croit M. Coutu. Si une personne change d’emploi comme elle change de chemise, le recruteur peut conclure que vous ne resterez pas à son emploi très longtemps.

Congédié?

Vous n’avez pas quitté votre dernier poste, on vous a plutôt mis à la porte? Mieux vaut en parler ouvertement et tenter de convaincre le recruteur que cela ne se reproduira pas chez lui. «Nous savons qu’il y a toujours deux côtés à une médaille. Le candidat doit prendre le temps d’expliquer la situation», soutient Julie Keays, agente de gestion des ressources humaines au Centre de Services sociaux de Vaudreuil-Soulanges.

«Nous avons déjà embauché une personne qui avait été congédiée parce qu’elle n’avait pas les compétences requises pour le niveau de poste qu’elle occupait, se rappelle Lucy Rodrigues, chef de section Dotation chez Métro. Pour l’emploi convoité chez nous, elle faisait tout à fait l’affaire.»

Vos motivations

Avez-vous quitté par besoin de nouveaux défis, de responsabilités accrues, de stabilité? «Les raisons qui ont poussé un candidat à changer de poste nous permettent aussi de déterminer s’il a le profil de l’emploi», indique Maureen Bell, directrice adjointe au recrutement chez Bell Canada. Par exemple, s’il a laissé son emploi parce qu’il y avait beaucoup de procédures à suivre, il ne sera pas heureux dans un de nos centres d’appel, où il y a des règles très strictes à respecter.»

Même s’il n’y a pas de réponses parfaites à cette question, Véronique Lessard, conseillère en recrutement chez Beenox, firme spécialisée en jeux vidéo, est toujours impressionnée par un candidat montrant une passion pour l’entreprise. «S’il est capable de me parler de notre entreprise, de nos produits et s’il m’explique qu’il quitte son emploi parce qu’il a vraiment envie de joindre nos rangs, c’est certain qu’il marque des points», dit-elle. À condition qu’il soit sincère, bien sûr!

Partager

SUR LE MÊME SUJET