Navigation des articles

julie-leduc

Nouvel emploi, aucune direction…

trop

Que faire quand on commence un nouvel emploi, que personne ne nous dirige, mais que l’entreprise s’attend à des résultats réels? Dans ces conditions, comment se sentir le plus compétent possible et à la hauteur de la tâche?

La première chose à faire est de demander une rencontre avec votre patron pour préciser ses attentes et définir votre rôle et vos responsabilités dans l’entreprise. Si votre supérieur n’est pas disponible, demandez-lui de vous désigner une ou deux personnes-ressources vers qui vous tourner lorsque vous avez des questions, des collègues qui pourraient agir comme parrains, par exemple.

Si l’entreprise possède un service des ressources humaines, vous pouvez aussi vous adresser à un de ses conseillers pour obtenir plus d’information sur votre poste.

Lorsqu’on commence un nouvel emploi, il est bon de recueillir un maximum de renseignements sur l’entreprise : pochette d’information avec l’historique de la compagnie, ses services, ses produits, ses clients, sa mission et ses valeurs. Un manuel de l’employé peut aussi vous renseigner sur les politiques et les pratiques de gestion des ressources humaines.

L’organigramme de la compagnie est un autre bon outil pour comprendre les rouages de l’entreprise et pour mieux situer votre rôle. Comme on y trouve les noms des principaux dirigeants et responsables, il est aussi utile pour savoir à qui vous adresser selon vos questionnements. Le mieux serait de recueillir tous ces renseignements avant même de commencer à travailler en vous adressant, par exemple, au service des ressources humaines ou à la réception. Consulter le site Internet de la compagnie est un autre bon moyen de se renseigner.

Pour bien intégrer un nouvel emploi, il faut aussi rencontrer ses collègues de travail. Si personne ne vous présente, prenez les devants : présentez-vous brièvement et essayez de vous mêler au groupe en lunchant sur place les premiers jours, entre autres.

Après quelque temps (deux ou trois semaines), demandez une rencontre de suivi avec votre supérieur afin d’obtenir de la rétroaction : voir avec lui ce qu’il pense de votre travail et vérifier si vous devez modifier certaines choses. Il ne faut pas attendre trop longtemps pour savoir si on est dans la bonne voie. Pour se sentir à la hauteur de la tâche dans un nouvel emploi, on peut aussi demander, dès l’embauche, un plan d’action définissant clairement les projets qui nous seront confiés au cours des six prochains mois, avec nos responsabilités et nos échéanciers.

Partager

SUR LE MÊME SUJET