Navigation des articles

audrey-parenteau

Comprendre les attentes de son patron

patron_bureau

Dans un nouvel emploi, il faut faire ses preuves dès les premières semaines. Comment savoir si votre patron apprécie votre travail?

Vous ignorez si votre supérieur trouve que vous faites l’affaire? N’attendez pas qu’il vous encense! Afin de conserver votre nouveau poste, cherchez plutôt à connaître et à satisfaire ses attentes. Voici quelques moyens d’y parvenir.

Faites rédiger vos tâches et les objectifs à réaliser

«Le meilleur moyen de savoir ce que notre patron attend de nous, c’est d’avoir une entente écrite avec lui», soutient Gilles Rouleau, conseiller en ressources humaines agréé (CRHA) chez SAG Ressources humaines inc., une firme de recherche de cadres et de professionnels. Dès l’embauche, demandez-lui de coucher sur papier votre description de tâches, ainsi que les projets et les objectifs qu’il souhaite que vous réalisiez au cours des premiers mois.

Demandez une rencontre de suivi

«Toutes les entreprises devraient évaluer le rendement de leurs nouveaux employés», croit Gilles Rouleau. Au boulot depuis quelques semaines, vous n’avez pas encore reçu de commentaires sur la qualité de votre travail? «Proposez une rencontre à votre patron», conseille-t-il. Demandez-lui si votre travail répond vraiment aux besoins de l’entreprise; si vous n’êtes pas sur la bonne voie, vous pourrez ensuite corriger le tir.

Soyez franc avec vos supérieurs

«La communication franche et directe entre employeur et employé est importante», croit Gilles Rouleau. Le sens d’une directive vous échappe? Vous n’êtes pas certain d’effectuer une tâche comme il se doit? Soyez honnête et faites connaître votre interrogation et vos doutes. «Rien ne devrait jamais vous empêcher de poser des questions», précise M. Rouleau. Votre patron y verra votre intérêt à satisfaire les besoins de l’entreprise.

Questionnez vos collègues de travail

«Regardez comment les gens fonctionnent dans l’entreprise», suggère Gilles Rouleau. Si vous programmez des logiciels, par exemple, observez le travail de vos collègues et demandez-leur à quoi s’attendent les patrons. Ils pourront certainement vous dire quelle quantité de boulot il faut abattre en une semaine, et jusqu’à quel point il faut exercer son sens critique en soulignant les incohérences trouvées dans les programmes, par exemple.

Partager

SUR LE MÊME SUJET