Navigation des articles

julie-leduc

Doit-on dévoiler son salaire en entrevue?

Jeune homme en entrevue

Photo : Photographee.eu / Shutterstock

C’est toujours embêtant de se faire questionner sur son salaire lors d’une entrevue d’embauche. Mais si on est bien préparé, il y a moyen de répondre judicieusement.

Ce que le recruteur veut savoir

Quand un recruteur vous demande en entrevue quel est votre salaire actuel ou quelle était votre rémunération chez votre dernier employeur, il veut connaître votre valeur. «Il cherche à savoir où vous vous situez dans le marché en ce qui a trait au salaire», indique Renée Belleville, directrice de l’embauche pour Accountemps, une division de Robert Half. C’est un moyen pour lui de vérifier s’il aura la capacité de vous payer.

Une source d’information

Cette information permet aussi d’évaluer votre motivation pour l’emploi, ajoute Mme Belleville. «Par exemple, si vous occupez un poste avec une rémunération de 100 000 $ et que vous postulez pour un poste offrant un salaire annuel de 80 000 $, le recruteur vous questionnera pour comprendre ce qui motive ce changement de cap, dit-elle. En contrepartie, si vous aviez un salaire de 50 000 $ et que vous êtes en entrevue pour un poste qui en vaut 75 000 $, il essaiera de voir si vous comprenez bien les responsabilités supplémentaires qui se rattachent à cet emploi.»

Comment répondre?

Murielle Lafond est conseillère en transition et gestion de carrière pour l’Association Midi-Quarante, spécialisée dans la recherche d’emploi pour les 45 ans et plus. À son avis, il est préférable de ne pas donner un chiffre précis sur son salaire. «Cela pourrait marquer le recruteur, qui hésiterait par la suite à offrir plus. Je conseille plutôt de donner une échelle salariale. On peut dire, par exemple : “Je gagne entre 40 000 $ et 50 000 $.”»

«L’idéal, poursuit-elle, c’est de changer l’angle de la question en précisant quel salaire on aimerait obtenir, compte tenu de ce qu’on a à offrir.» On peut dire, par exemple : «Je gagne actuellement entre 35 000 $ et 40 000 $, mais étant donné ma formation et mes dix années d’expérience dans mon domaine, j’aspire maintenant à une rémunération qui tourne autour de 50 000 $ à 55 000 $.»

Comment se préparer?

Pour formuler de telles attentes, il faut connaître la valeur du poste qui nous intéresse. «On peut se renseigner avant l’entrevue auprès de relations qui occupent des postes similaires ou qui sont au fait des salaires du secteur», suggère Renée Belleville.

Le site d’information sur le marché du travail d’Emploi-Québec est une autre bonne source de renseignements sur les salaires. «Consultez aussi les offres dans les journaux ou les sites de recherche d’emploi, ajoute Mme Lafond. Notez les salaires offerts pour les postes similaires à celui qui vous intéresse et qui exigent une formation et une expérience semblables à la vôtre.»

Partager