Navigation des articles

equipe-jobboom

Comment préparer sa négociation?

homme_pensif

Pour réussir votre négociation, des arguments de taille et une bonne préparation sont nécessaires. Survol des étapes incontournables à franchir pour réussir une bonne négociation.

Si vous êtes bien préparé, vous dégagerez plus d’assurance devant votre employeur. Vous serez ainsi plus persuasif et crédible, deux attitudes qui vous aideront à retirer le maximum de votre négociation.

Prenez votre temps

Réfléchissez à votre demande et évaluez si elle est réaliste. «Il vaut mieux se préparer adéquatement que se précipiter dans le bureau du patron ou des ressources humaines sans plan précis en tête», lance Carol Bélanger, chargé de formation en management à l’École des Hautes Études Commerciales (HEC).

Structurez votre approche

Sur quels arguments s’appuie votre demande d’augmentation salariale? Par exemple, expliquez à votre patron que vos ventes ont permis à l’entreprise de hausser ses profits ou qu’on vous a délégué davantage de tâches au cours des derniers mois.

Évaluez votre milieu de travail

Tentez d’en savoir davantage sur la situation financière de l’entreprise. Il peut être ardu d’obtenir une augmentation salariale si les temps sont durs, ou la semaine de quatre jours si vous et vos collègues sont toujours débordés. «Démontrez que vous connaissez les problèmes que peut occasionner votre demande», souligne M. Bélanger. Et offrez à votre patron des solutions réalistes pour y remédier. Par exemple, montrez-vous ouvert à apporter, s’il le faut, du travail à la maison.

Soyez au courant du marché

«Combien vaut votre poste sur le marché? Si vous gagnez 55 000 $ par année et que la moyenne est de 50 000 $ ailleurs, vous êtes en moins bonne position pour négocier», note Sylvie Boucher, psychologue clinicienne et coach de vie. Prenez connaissance des offres d’emploi dans votre domaine et comparez votre poste avec ceux offerts par d’autres entreprises.

Fixez le bon moment

Il est essentiel de déterminer le meilleur moment pour adresser votre demande. «Si votre patron vient de se faire passer un savon par son supérieur ou s’il court pour aller à une réunion, ce n’est pas le temps», dit Sylvie Boucher. Prenez plutôt rendez-vous avec lui pour discuter. Prévoyez aussi une date butoir. Par exemple, si vous n’avez pas de nouvelles d’ici un mois, vous devrez relancer la personne concernée.

Partager