Navigation des articles

equipe-jobboom

Carrières d’avenir : Génie informatique

ordis

Perspectives d’emploi et débouchés pour les diplômés du baccalauréat en génie informatique.

Les futurs ingénieurs en informatique ont l’embarras du choix. Les finissants qui souhaitent rester dans la province sont généralement engagés à temps partiel avant même qu’ils ne finissent leurs études.

Le génie informatique fait partie, avec le génie logiciel, des deux spécialités de l’ingénierie les plus recherchées par les employeurs.

Profil recherché

Véritables architectes de grands projets, les ingénieurs en génie informatique doivent avoir une vision d’ensemble des tâches à accomplir.­ Ils travaillent souvent sur des projets très stimulants où ils doivent apprendre à faire de la programmation en fonction de différents paramètres, tout en s’assurant que le produit final réponde aux besoins du client.

Ils leur faut donc faire preuve d’une bonne écoute et être débrouillards. Contrairement à ce que l’on pourrait croire, les ingénieurs en génie informatique ne travaillent pas seuls derrière leur ordinateur. Il s’agit d’un métier qui demande beaucoup de qualités humaines. C’est un vrai travail d’équipe.

Perspectives

L’avantage du génie informatique, c’est qu’il peut s’exercer au sein de tous les domaines qui utilisent de la programmation! On trouve des diplômés­ dans les secteurs de la fonderie, de l’automobile, des télécommunications,­ mais aussi dans les organismes publics ou parapublics.

Au bout de quelques années, les ingénieurs en génie informatique pourront être ­appelés à occuper des postes de gestion. Certains employeurs n’hésitent pas à leur payer des études de MBA afin qu’ils deviennent chefs de projet ou de département.

Il faut être membre de l’Ordre des ingénieurs du Québec pour porter le titre d’ingénieur.

Plus d’information

Statistiques

Comment interpréter l’information

Nombre de diplômés : 121
Diplômés en emploi : 85,9 %
À temps plein : 96,7 %
En rapport avec la formation : 83,1 %
Aux études : 8,5 %
Taux de chômage : 6,2 %
Salaire hebdomadaire moyen : 1 148 $

Source : La Relance à l’université – 2013

Découvrez une centaine de formations gagnantes offrant d’excellentes perspectives d’emploi dans notre section Carrières d’avenir.
Partager