Navigation des articles

equipe-jobboom

Carrières d’avenir : Ergothérapie

ergo02

Aperçu des perspectives d’emploi et débouchés pour les diplômés de la maîtrise en ergothérapie.

Les ergothérapeutes aident les gens souffrant d’une incapacité physique, psychologique ou mentale à fonctionner le mieux possible au quotidien.

Plusieurs facteurs expliquent la demande d’ergothérapeutes, comme le vieillissement de la population, les départs à la retraite, la volonté de diminuer les places en soins de longue durée et la multiplication des cliniques privées.

Profil recherché

Le métier exige de grandes qualités relationnelles. On travaille constamment en équipe avec les clients, que ce soit au sein d’une famille où il y a divers aménagements à faire ou dans une école afin de ­faciliter l’intégration d’un jeune.

L’empathie et le désir d’aider sont aussi très importants, tout comme la capacité de raisonnement et l’esprit critique. Les ergothérapeutes se concentrent beaucoup sur les activités afin d’accompagner leurs clients dans les difficultés qu’ils éprouvent. Ils doivent trouver des solutions, par exemple réaménager l’espace de vie d’un patient pour que celui-ci puisse s’épanouir dans ses occupations quotidiennes malgré la maladie ou le handicap.

Perspectives

Les possibilités sont nombreuses pour les diplômés : ils peuvent pratiquer dans différents milieux, auprès d’une clientèle diversifiée, selon leurs goûts et leurs champs d’intérêt. Ceux qui ont la bosse des affaires peuvent choisir d’ouvrir leur propre clinique. Ils deviennent entrepreneurs, avec tous les défis que ça comporte, notamment celui de bâtir une clientèle.

Comme la profession est jeune, elle est très stimulante. Il y a encore beaucoup à faire sur le plan scientifique. L’idée est d’arrimer la pratique aux résultats des dernières recherches. On peut devenir clinicien, mais aussi clinicien-chercheur.

Il faut être membre de l’Ordre des ergothérapeutes du Québec pour porter le titre d’ergothérapeute.

Plus d’information

Statistiques

Comment interpréter l’information

Nombre de diplômés : 143
Diplômés en emploi : 99 %
À temps plein : 93,9 %
En rapport avec la formation : 100 %
Aux études : 0 %
Taux de chômage : 1 %
Salaire hebdomadaire moyen : 931 $

Source : La Relance à l’université – 2013

Découvrez une centaine de formations gagnantes offrant d’excellentes perspectives d’emploi dans notre section Carrières d’avenir.
Partager