Navigation des articles

equipe-jobboom

Carrières d’avenir : Audiologie

audiologie

Perspectives d’emploi et débouchés pour les diplômés de la maîtrise en audiologie.

L’audiologiste évalue l’audition et facilite la réadaptation de personnes atteintes d’un handicap auditif.

Dans les dix prochaines années, on s’attend à ce que le nombre total d’audiologistes double dans la province. Cette forte demande s’explique par le vieillissement de la population et par le dépistage de plus en plus répandu des troubles auditifs chez les jeunes enfants. Toutefois, les diplômés doivent s’attendre à devoir quitter les grands centres.

Profil recherché

Savoir écouter et faire preuve d’empathie est fondamental pour l’audiologiste, car il travaille avec des personnes souffrantes.

Le métier exige aussi un esprit d’analyse développé. «Lorsqu’il évalue un patient, l’audiologiste tient compte de plusieurs paramètres du son avant de procéder à un diagnostic. Pour ce faire, il faut maîtriser différentes notions en physique acoustique, en psychoacoustique, en psychologie du développement, en linguistique et en neurologie.»

Perspectives

Accompagner un patient atteint d’un trouble de la communication, c’est gratifiant, car on participe à l’amélioration de sa vie. Au Québec, les disciplines de la réadaptation sont en plein développement et offrent des perspectives de carrière diversifiées. L’audiologiste peut devenir enseignant, chercheur ou conférencier.

La profession ouvre également la porte à une carrière de gestionnaire dans le réseau des hôpitaux ou dans le privé, moyennant un diplôme d’études supérieures en administration de la santé. Ceux qui ont un esprit entrepreneurial pourront fonder leur propre cabinet. Le secteur privé embauche la majorité des diplômés de la maîtrise en audiologie.

Il faut être membre de l’Ordre des orthophonistes et audiologistes du Québec pour porter le titre d’audiologiste.

Plus d’information

Statistiques

Comment interpréter l’information

Nombre de diplômés : 154 *
Diplômés en emploi : 92,7 %
À temps plein : 84,3 %
En rapport avec la formation : 100,0 %
Aux études : 3,6 %
Taux de chômage : 1,0 %
Salaire hebdomadaire moyen : 968 $

Source : La Relance à l’université – 2013

* Données tirées de la catégorie «Orthophonie et audiologie».

Découvrez une centaine de formations gagnantes offrant d’excellentes perspectives d’emploi dans notre section Carrières d’avenir.
Partager