Navigation des articles

equipe-jobboom

Accès à la propriété… et au chômage?

famille_maison

Les propriétaires de maisons semblent moins mobiles.

Posséder sa maison, l’eldorado du travailleur?

Pas si sûr. Dans une étude parue en mai 2013, deux économistes américains ont noté que l’augmentation du taux de propriété d’une région précédait souvent une augmentation du chômage. Bien qu’ils n’aient pu déterminer une cause hors de tout doute, ils ont avancé quelques hypothèses.

Premièrement, les travailleurs qui possèdent leur logement sont moins susceptibles de déménager pour un emploi afin d’éviter le chômage.

Deuxièmement, le zonage résidentiel, tel qu’il existe dans les banlieues, nuit à la création d’entreprises, en raison de l’attitude «pas dans ma cour». Le mot «immobilier» prend là tout son sens.

Source : Reuters

Autres nouvelles :

• Embaucher un handicapé pour éviter la file
• Peu de résidences étudiantes à Montréal
• Sur les traces de grand-papa
• Les jeunes ont la vie dure
• Les emplois du futur
• Costco paie mieux que la concurrence

commentez@jobboom.com

Partager