Navigation des articles

martine-lemonde

3 questions à se poser pour saisir son nouveau rôle de gestionnaire

Apprivoiser son nouveau rôle de gestionnaire

Photo : Rawpixel.com / Shutterstock

Après quelques années de loyaux services au sein de votre entreprise, vous venez d’être promu gestionnaire. Bien que vous soyez du genre confiant et que vous ayez l’habitude de tout prendre en charge rapidement, vous avez soudainement l’impression de perdre pied. Comment apprivoiser ce nouveau rôle?

La plupart des gestionnaires apprennent sur le «tas», et c’est très bien ainsi. Comme le dit Henry Mintzberg, cité parmi les plus grands penseurs de la gestion du monde, «le leadership, comme la natation, ne s’apprend pas dans les livres». Je sais, ça ne règle pas votre problème.

Le rôle du gestionnaire est d’accompagner ses collaborateurs dans l’atteinte des objectifs organisationnels en leur permettant de se développer au meilleur d’eux-mêmes. Ce rôle s’articule autour de compétences telles que le leadership, la vision stratégique, la gestion de soi et la capacité à prendre des décisions, et la capacité à coacher ses collaborateurs.

Comment cette définition peut-elle s’adapter à votre contexte? Voici trois questions à vous poser pour bien cerner les défis qui vous attendent dans vos nouvelles fonctions.

1. Quels sont les objectifs organisationnels de mon équipe?

Si vous avez eu la chance d’être préparé à votre entrée en poste, on vous a fort probablement partagé les attentes et les objectifs à atteindre. Si ce n’est pas le cas, empressez-vous de les recueillir auprès de votre supérieur immédiat. Comment pouvez-vous donner la direction et accompagner votre équipe si vous ne détenez pas ces informations? Vous devriez aussi connaître la vision et la mission de l’organisation et ses orientations stratégiques pour les prochaines années. Les objectifs de votre équipe devraient y être arrimés.

2. Par quels moyens puis-je aider mes collaborateurs à se développer?

Je ne parle pas de formation, mais bien de développement. Pour se développer, vos collaborateurs auront besoin de cibles. Que doivent-ils faire mieux? Comment saurez-vous qu’ils font mieux? Comment sauront-ils qu’ils font mieux? Il est important d’avoir régulièrement des échanges à ce sujet avec chacun d’entre eux. À vous d’identifier une fréquence appropriée à votre contexte et à la situation vécue avec chacun, mais une ou quelques fois par mois peut convenir.

3. Quel est mon niveau de maîtrise des compétences clés du gestionnaire?

Assurez-vous de comprendre ce que signifient les compétences énumérées ci-haut, en général et dans votre milieu de travail. Demandez à votre supérieur immédiat de vous présenter ses attentes à votre égard par rapport à ces compétences, et comment il compte vous accompagner dans votre développement.
À elles seules ces informations ne feront pas de vous un meilleur gestionnaire. Si vous ressentez le besoin d’être soutenu dans cette démarche, de grâce ne restez pas seul. Si vous y avez accès, courez au service des ressources humaines et expliquez votre besoin.

Si vous n’y avez pas accès ou si vous n’êtes pas satisfait des services qui vous sont offerts, documentez-vous, consultez un coach de gestion professionnel, joignez un regroupement de gestionnaires, etc. Vous êtes maintenant responsable du bien-être et des résultats de votre équipe; prenez-en soin!

martine-lemonde
Martine Lemonde

Martine Lemonde a plus de 20 ans d’expérience à titre de conseillère d’orientation et de conseillère en relations industrielles. Elle travaille principalement avec les adultes et les aide à définir et atteindre leurs objectifs. Elle accompagne également les entreprises à divers niveaux dans la gestion des ressources humaines.

Voir ses derniers articles »

Partager