Navigation des articles

martine-lemonde

Que faire si on est malheureux dans l’emploi de ses rêves?

Jeune femme en réflexion professionnelle

Photo : Skumer / Shutterstock

Ça y est, vous avez finalement obtenu le poste de vos rêves. Votre vie va enfin changer : vous pourrez enfin réaliser tout ce que vous vouliez, vous avez maintenant votre place au soleil. Alléluia! Mais voilà qu’après quelques mois, ou quelques semaines, la réalité n’est pas tout à fait comme vous l’aviez imaginée.

Si l’emploi de vos rêves vous laisse un goût amer, il est normal que vous ressentiez toutes sortes d’émotions : surprise, déception, confusion, colère, honte, sentiment d’être pris au piège, inquiétude par rapport à la suite de votre vie professionnelle.

Comment faire la part des choses? Faut-il nécessairement tout quitter et repartir à zéro? Avant de prendre une décision précipitée, une réflexion s’impose.

1. Analysez la situation

Vous devez d’abord réfléchir aux actions qui vous ont conduit vers cette situation, pour éviter de la vivre à nouveau. Attardez-vous surtout à ce qui rend votre quotidien inconfortable.

Posez-vous les questions suivantes :

  • Quelle était votre perception de ce poste ou de cette organisation? Pensiez-vous y retrouver des conditions de travail exceptionnelles, mais aviez négligé l’importance de certaines responsabilités?
  • Qu’est-ce qui est confortable ou satisfaisant présentement? Il peut s’agir de certaines tâches, de votre relation avec votre patron, de la reconnaissance professionnelle qu’on vous confère, etc.
  • Qu’est-ce qui manque et qui augmenterait votre satisfaction? Aimeriez-vous apprendre de nouvelles choses, être soutenu dans l’intégration de ce nouveau poste, avoir plus de latitude dans la prise de décision?
  • Par quels moyens pourriez-vous vous rapprocher de ces conditions? Sur quels aspects avez-vous du pouvoir? Que pouvez-vous mettre en place ou expérimenter?

2. Faites un plan d’action

Dans un tourbillon d’émotions désagréables, il est parfois difficile de distinguer l’arbre de la forêt. Les réponses aux questions précédentes vous permettront d’évaluer l’ampleur des changements à prévoir et de faire un plan d’action.

Si vous croyez que la situation sera temporaire, un échange avec votre patron s’avère tout de même nécessaire pour lui exprimer vos sentiments. Pourrait-il réviser vos tâches ou l’organisation du travail pour vous accommoder? Il vous faudra peut-être aussi réviser vos engagements personnels ou familiaux pour arriver à vos objectifs.

Il se peut aussi que vous en arriviez à la conclusion qu’il vaudrait mieux quitter cet emploi. Dans un tel cas, voyez cette expérience comme une étape dans votre parcours professionnel et non comme un échec. Ne prenez aucune décision drastique et identifiez clairement les raisons qui ont mené à cette situation.

Bien que votre plan d’action puisse être complexe et détaillé, il peut très bien se composer de deux ou trois gestes concrets. Assurez-vous toutefois de fixer un délai pour chaque action afin de mesurer l’évolution de vos objectifs et ajuster le tir au besoin.

3. Agissez

La plus grande souffrance est souvent générée par l’inactivité. L’action, bien que parfois angoissante, vous donne du pouvoir sur la situation. Posez des gestes qui vous rapprocheront de l’idéal recherché.

Changer d’emploi ne réglera pas tous les maux; c’est pourquoi il est primordial d’identifier vos inconforts et de poser des gestes ciblés pour les réduire.

Contrairement à la croyance populaire, on «tombe» rarement sur l’emploi de ses rêves. Celui-ci se précise avec les expériences de travail et la découverte de son identité professionnelle.

Il faut bien se connaître et être très au courant de son domaine d’activités pour occuper un poste qui correspond à notre personnalité, à nos intérêts et à nos aspirations. Restez donc à l’affût de l’évolution de vos besoins personnels et professionnels puisque ceux-ci changeront avec le temps.

N’hésitez pas à aller chercher l’aide d’un conseiller d’orientation ou d’un coach professionnel au besoin et prenez le temps de recueillir toutes les informations nécessaires avant de prendre une décision.

martine-lemonde
Martine Lemonde

Martine Lemonde a plus de 20 ans d’expérience à titre de conseillère d’orientation et de conseillère en relations industrielles. Elle travaille principalement avec les adultes et les aide à définir et atteindre leurs objectifs. Elle accompagne également les entreprises à divers niveaux dans la gestion des ressources humaines.

Voir ses derniers articles »

Partager