Portrait métier :
agent en assurance de dommages

Jobboom, avec la collaboration de Prosdelassurance.ca, vous présente aujourd’hui une profession encore trop méconnue, celle d’agent en assurance de dommages.

Nathalie Bissonnette est agent en assurance de dommages depuis 8 ans au sein de belairdirect et  elle nous parle aujourd’hui de sa profession dans les moindres détails!

Jobboom : En quoi consiste la profession d’agent en assurance de dommages?

Nathalie Bissonnette : Le rôle d’un agent en assurance de dommages est d’identifier les besoins d’un client en matière d’assurance afin de lui proposer les protections les plus appropriées. Les agents en assurance de dommages sont employés dans une compagnie d’assurance et recommandent donc que des produits proposés par leur organisation.

Mon entreprise propose des produits d’assurance automobile et habitation pour les particuliers exclusivement. On ne gère que des appels entrants donc on ne sollicite pas les clients (un service est dédié à cela). On s’occupe d’une clientèle qui souhaite connaître nos produits ou qui a déjà un contrat chez nous, mais qui désire apporter des modifications à sa protection actuelle.

Jobboom : Pourquoi avoir choisi d’exercer cette profession ?

N.B : Dans le milieu, on dit souvent « On arrive dans le milieu de l’assurance par hasard, mais on y reste par amour » et cela décrit parfaitement ma situation.

Je suis arrivée dans ce secteur après une réorientation professionnelle. Avant de retourner à l’école afin de préparer ma réorientation, j’avais effectué diverses recherches et on m’avait parlé du secteur de l’assurance de dommages. Je n’y connaissais rien et j’avais l’impression que c’était un milieu très « beige », ennuyant, donc a priori cela ne m’intéressait pas trop.

En même temps, je recherchais une sécurité d’emploi et les horaires correspondaient à mes souhaits.

Au final, il y avait plus de points positifs que négatifs. J’ai donc fait une AEC en assurance de dommages au Collège O’Sullivan de Québec, ce qui m’a ensuite permis de réussir mes examens de l’Autorité des marchés financiers (AMF) pour mon obtenir mon certificat. J’ai commencé immédiatement après chez belairdirect.

Jobboom : Quelles sont les compétences primordiales pour exercer la profession d’agent en assurance de dommages?

N.B : Ayant précédemment travaillé dans le service à la clientèle, les compétences acquises m’ont été très utiles puisque l’agent a un réel rôle d’accompagnement et de conseil auprès des clients. Il faut en effet être à l’écoute pour comprendre quels sont leurs besoins. D’autant plus que souvent, ces derniers ne savent pas ce dont ils ont réellement besoin, comme l’assurance de dommages peut être très complexe. On doit donc les conseiller pour leur permettre de faire des choix éclairés en matière d’assurance.

Notre objectif final est bien entendu d’offrir une expérience d’affaires unique à chacun de nos clients donc il faut avoir ce goût du service à la clientèle pour exercer ce métier. Il est également important de savoir expliquer et vulgariser les protections proposées.

Jobboom : Quels sont les traits de personnalités particulièrement utiles à un agent en assurance de dommages?

N.B : Le dynamisme! On travaille principalement par communication téléphonique donc il faut faire preuve de dynamisme pour capter l’attention des clients. La confiance en soi, la joie de vivre sont également des traits de personnalité utiles pour exercer ce métier.

Dans les faits, toutes les personnalités peuvent convenir puisqu’on est amené à servir des clients de tous les styles. Il faut donc faire preuve d’adaptabilité pour être capable de servir chaque client.

Jobboom : Quels sont les principaux défis à surmonter en tant qu’agent en assurance de dommages?

N.B : Pour ma part, comme je travaille par téléphone, la plus grande contrainte est souvent liée à la bonne compréhension de mes clients. Une personne peut être en auto et ses enfants hurlent sur la banquette arrière ou encore l’environnement est bruyant. La personne devient difficilement audible et cela complique notre tâche pour comprendre sa demande et sa situation.

Jobboom : À quoi ressemble la journée type d’un agent en assurance de dommages?

N.B : Notre journée commence toujours par la connexion à notre système d’appels. Au premier coup de fil entrant, c’est parti jusqu’au lunch et ensuite jusqu’à la fin de journée. Pendant et entre chaque appel, il y a de la documentation à remplir afin de préciser certains points ou notifier ceux qui nécessiteront de la recherche et des vérifications. Par exemple, si un client a eu de multiples accidents, il faudra effectuer des recherches précises sur sa situation avant de lui transmettre notre meilleure solution d’assurance auto pour répondre à ses besoins.

Jobboom : Quelles sont les possibilités d’avancement?

N.B : Plusieurs cheminements de carrière sont possibles au sein d’une organisation.

Il est possible de se diriger vers des postes de gestionnaire ou d’être mandaté, comme je le suis justement, sur un projet spécifique. Je suis en effet chargée du recrutement téléphonique, je m’occupe de réaliser les premières entrevues téléphoniques aux candidats voulant rejoindre notre équipe.

Jobboom : Quelles sont les carrières vers lesquelles un agent en assurance de dommages pourrait facilement se transférer?

N.B : On peut envisager d’évoluer avec d’autres organisations qui proposent d’autres champs d’activités comme l’assurance des entreprises, destinée aux professionnels.

Dans l’industrie, il y a de nombreuses opportunités pour parfaire nos connaissances en fonction de notre plan de carrière. Il y a notamment le perfectionnement qui est possible avec les programmes de Professionnel d’assurance agréé (PAA) et de Fellow, Professionnel d’assurance agréé (FPAA). Ce sont des programmes de l’Institut d’assurance du Canada.

C’est un milieu où il est possible d’évoluer. Mais je conseille de rester à son premier poste quelque temps afin de découvrir toutes les possibilités de carrière et de choisir celle qui nous conviendra le mieux.

Jobboom : Quels cursus scolaires peut-on suivre pour devenir agent en assurance de dommages?

N.B : Plusieurs chemins mènent à l’assurance de dommages! Tous les agents en assurance de dommages doivent dans tous les cas compléter une formation en assurance de dommages ou dans un autre domaine d’études pertinent afin de satisfaire aux exigences de formation minimale de l’AMF.

Les formations privilégiées par les employeurs de l’industrie sont les suivantes :

Il faut ensuite réussir les examens de l’AMF avant d’effectuer une période probatoire pour obtenir un certificat de représentant.

Jobboom : Avez-vous des conseils pour les personnes intéressées par cette profession?

N.B : Ne pas hésiter à rejoindre ce secteur ! Et surtout ne pas se fier aux préjugés que l’on a sur lui! Je n’aurais jamais pensé que ces professions soient si passionnantes et exercées par autant de passionnés.

Jobboom : Avez-vous une anecdote de travail particulièrement marquante à nous raconter?

N.B : Ça faisait peu de temps que j’étais en emploi. Tout se passait bien. Je réponds à un appel entrant et pour commencer, je demande le nom de cette personne pour ouvrir son dossier, comme elle est déjà cliente chez nous. Celle-ci me répond assez sèchement : c’est PRIVÉ! Ça commençait plutôt mal… Donc je prends le temps de lui expliquer que je n’ai pas le choix, que j’ai obligatoirement besoin de cette information pour pouvoir l’aider. Et elle me répète encore plus sèchement : c’est PRIVÉ!

Bon j’ai fini par comprendre que son nom de famille était Privé!

Jobboom : Est-ce qu’exercer cette profession vous rend heureuse?

N.B : Vous savez, un des commentaires que j’entends le plus de la part de mes clients, c’est «  Vous avez l’air de bien aimer ce que vous faites! ». Je pense que ça veut tout dire!

+++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++

Le point de vue du recruteur 

Rémi Vuong, Conseiller stratégique – Acquisition de talents, Ressources humaines chez belairdirect

Jobboom : Quels sont les éléments clés que vous cherchez sur le CV d’un agent en assurance de dommages?

Rémi Vuong : Nous regardons tout d’abord si le candidat a complété une AEC en assurance de dommages ou bien un DEC en Conseil en assurances et en services financiers. Si tel est le cas, a-t-il obtenu son certificat de l’AMF? Pour un candidat qui n’a pas fait d’études en assurance, il doit être admissible aux examens de l’AMF pour obtenir son certificat. Un autre élément auquel nous accordons de l’importance est l’expérience de travail ou les implications scolaires.

Jobboom : Quelles sont les compétences clés que vous allez chercher à identifier lors de l’entrevue avec un candidat au poste d’agent en assurance de dommages?

Rémi Vuong : En entrevue, le candidat doit faire preuve d’une bonne communication. Nous allons être attentifs à ses habiletés en vente, son esprit d’équipe et de collaboration et s’il sait offrir un bon service client. Le sens de l’autonomie et la prise d’initiatives sont aussi très importants. Pour terminer, le candidat doit être bilingue français/anglais.

Pour consulter toutes les offres d’emploi Agent en assurance de dommages, cliquez ici.