L’évolution du marché du travail
pour les travailleuses expérimentées

Saviez-vous que nous avons, en 2018, le plus bas taux de chômage depuis 1976 et que les travailleurs (ses) de 55 ans et plus occupent 31,8% de tous les emplois disponibles au Québec ?

En tant que conseillère en emploi depuis 16 ans auprès des femmes de 50 et plus, j’ai constaté des changements majeurs au niveau du marché du travail seulement en écoutant les anecdotes de mes participantes.

À mon arrivée en 2001, les femmes qui sollicitaient nos services exprimaient très souvent des mythes véhiculés dans le monde du travail par rapport aux travailleuses expérimentées :

  • moins productives
  • coût des assurances plus élevé
  • difficulté à apprendre de nouvelles connaissances et à se familiariser avec la technologie
  • attendent l’heure de la retraite.

Plus la présence de cette cohorte d’âge sur le marché du travail augmentait, dû au vieillissement de la population, plus ces mythes s’atténuaient.

D’ailleurs, plusieurs études ont prouvé que les travailleuses sont aussi productives que les plus jeunes, qu’elles se blessent moins souvent, qu’elles continuent à apprendre mais tout simplement autrement et représentent un atout précieux (fiabilité, fidélisation) pour les entreprises. La preuve, selon l’institut de la statistique du Québec, ce sont ces travailleurs (ses) qui occupent la majorité (82%) des nouveaux emplois créés depuis 10 ans et que le taux d’activité des femmes ne cesse d’augmenter depuis 1997.

On ne peut que conclure qu’il y a de la place sur le marché de travail pour les femmes de 50 ans et plus.

Au Centre des femmes de Montréal, nous offrons un programme de 7 semaines qui permet aux 50 ans et plus de mieux se connaitre, de comprendre ce qu’elles veulent vraiment, d’explorer leurs capacités et de définir leurs nouveaux objectifs d’emploi. Il s’agit souvent de la première étape vers un poste satisfaisant pour ces participantes qui ne savent plus ce qu’elles souhaitent accomplir mais qui savent exactement ce qu’elles ne désirent plus faire dans leur vie professionnelle.

C’est ce qui s’est produit pour Marjolaine qui a fait un retour au travail suite à une maladie : Si j’ai trouvé un job, c’est grâce à ce programme. Alors j’incite les gens à recourir à ce type d’organisme. Ça m’a permis de voir qu’à 50 ans, on est encore capable de se réaliser. J’ai renoué avec mes passions.

Bien sûr, il y aura toujours des employeurs qui préfèreront embaucher des femmes plus jeunes, mais Mesdames, soyez bien préparées, ayez une bonne connaissance de vos compétences, faites preuve de confiance en vous et vous serez en mesure de convaincre l’employeur le plus récalcitrant.

Rendez-vous sur Jobboom en cliquant ici pour consulter toutes les offres d’emploi disponibles.

Centre des femmes de Montréal

Depuis 1973, le Centre des femmes de Montréal a aidé plus d’un demi-million de femmes en leur fournissant les outils nécessaires pour améliorer leurs conditions de vie et celles de leur famille. Chaque année, plus de 600 Montréalaises font appel aux conseillères du Service d’employabilité pour développer des outils et stratégies gagnantes et dénicher «le poste» qui leur permettra de trouver leur place sur le marché du travail. Au fil des années, nous avons conçu différents programmes et activités de recherche d’emploi adaptés aux besoins spécifiques de la clientèle, et le respect des aspirations des participantes est certainement au cœur de chacune de nos actions.