La question des points forts :
la meilleure façon d’y répondre

Lors d’un processus de sélection, certaines questions d’entrevue reviennent souvent, comme celle sur vos principaux points forts. En fait, c’est compréhensible, car un des principaux buts d’une entrevue est d’évaluer  votre future contribution au poste sur lequel vous appliquez.

Donc, si vous éprouvez de la difficulté à répondre à cette question, cela peut avoir un impact direct sur la façon dont votre candidature sera considérée.

Menant moi-même des processus de sélection pour le compte d’entreprises et accompagnant des chercheurs d’emploi depuis plusieurs années, j’ai remarqué que beaucoup de candidats ne savent pas comment répondre à une telle question.

L’erreur la plus fréquente

À la fameuse question, quels sont vos points forts ?, beaucoup de candidats énumèrent des forces une après l’autre. Je suis responsable, minutieux, serviable, persévérant, polyvalent, etc.

Les qualités que vous vous attribuez sans explication ont peu d’impact. Ce ne sont qu’une suite de mots. D’abord, il est difficile de savoir à quoi vous faites référence, par exemple, quand vous utilisez le mot « responsable ».

Vous respectez vos engagements ? Vous savez prendre en charge simultanément un grand nombre de responsabilités ? Vous assumez les conséquences de vos actes ?

De plus, n’importe qui peut affirmer la même chose, car rien n’est étayé par un élément de preuve.

Prenez le temps de structurer votre réponse

Je vous suggère d’énumérer  moins de forces, mais de prendre le temps de développer, d’illustrer chacune d’elle.

Avant de nommer vos forces, introduisez rapidement la stratégie pour répondre à cette question auprès du recruteur.

Voici un exemple : Il y a trois forces qui me viennent en tête et qui me distinguent des autres. Je suis une personne débrouillarde, on me considère comme un bon travailleur d’équipe et finalement, je fais preuve de créativité. Si vous le voulez bien, pour chaque force, je pourrais vous donner un exemple précis.

De cette manière, il est facile pour le recruteur de bien vous suivre. D’ailleurs, il a l’occasion d’apprécier votre capacité à organiser votre pensée.

Soyez précis avec des exemples percutants

Pour chaque force, soyez préparé à nommer une réalisation spécifique.

Une réalisation ne doit pas être une explication générale. Je suis débrouillard, car quand je rencontre un obstacle, je trouve de nouvelles solutions.

Dans cette réponse, vous avez défini le mot Débrouillard et non partager une expérience personnelle.

Apprenez à maîtriser le modèle S-T-A-R (S = Situation, T = Tâche, A = Action, R = Résultat).

Voici une meilleure façon de répondre : Je considère être une personne débrouillarde. Par exemple, l’année dernière, à mon bureau (situation), il m’a été demandé de réaliser une étude de marché (tâche). J’ai décidé de consulter des ouvrages à la bibliothèque ainsi qu’un ancien professeur (action). J’ai réussi à effectuer le travail dans les délais requis et mon patron était très satisfait. Grâce à ce travail, on a pu identifier une stratégie de vente qui a permis d’augmenter nos profits de 10% (résultat).

Attendez-vous à ce que le recruteur pose des questions supplémentaires pour mieux comprendre. Plus votre exemple comprend des indicateurs précis (comme les profits de 10%), plus vous serez convaincant.

Bien sélectionner les points forts à mettre en avant

Il est important d’identifier les forces qui vous représentent le mieux et qui répondent aux exigences du poste visé.

De plus, il est important de varier les forces afin de ne pas concentrer vos propos sur un seul aspect de votre personnalité. Par exemple, imaginez un candidat disant que ses forces sont l’entregent, la sociabilité et l’entraide. Oui, le recruteur va évidemment comprendre que le candidat possède des qualités humaines, mais il se demandera s’il possède d’autres points forts. Le but est de démontrer que vous êtes un candidat couvrant un ensemble de qualités recherchées.

Évitez aussi les forces reliées à une composante technique (un savoir ou un savoir-faire).

Ma grande force est ma connaissance des logiciels informatiques ABC et XYZ.

Deux raisons qui expliquent en quoi ce type de réponse n’est pas stratégique :

  • Cette information à votre sujet est déjà connue, car le recruteur l’a déjà lue dans votre curriculum vitae. Peut-être même que c’est la raison pour laquelle vous avez été retenue pour l’étape de l’entrevue
  • Cette force est liée à un apprentissage et ne met pas en valeur votre personnalité. Par exemple, si les logiciels en viennent à évoluer, cette force n’en sera plus une.

S’exprimer avec conviction

Ce n’est pas tout d’avoir une réponse présentant un élément pertinent. Vous devez également être capable de bien le transmettre oralement.

Vous devez être très bien préparé à répondre, mais en même temps, avoir l’air naturel et spontané dans la façon de vous exprimer. Une entrevue doit ressembler à une conversation et non une dissertation.

Soyez dynamique et mettez de l’émotion, lorsque c’est pertinent. Quand j’ai mis ce projet sur pied, j’étais vraiment fier de moi !

En conclusion, préparez-vous particulièrement à cette question, car elle demeure centrale.

Bien entendu, il est possible que la formulation pour cette question diffère d’un recruteur à à l’autre.

  • Pour quelle raison nous devrions vous sélectionner?
  • Si on demandait à votre ancien employeur de parler de vous, qu’est-ce qu’il nous dirait ?
  • Parlez-moi de vous

N’hésitez pas à vous pratiquer auprès d’un ami, cela aura un effet bénéfique lorsque viendra le moment du grand jour.

Rendez-vous sur Jobboom en cliquant ici pour consulter toutes les offres d’emploi disponibles.

Mathieu Guénette

Mathieu Guénette est un conseiller d’orientation à son compte de plus de 20 ans d’expérience, auteur, chargé de cours et ayant travaillé auprès d’une clientèle variée (jeunes, adultes, gestionnaires, chercheurs d’emploi). En 2017, il a obtenu le prix professionnel de l’Ordre des conseillers et conseillères d’orientation du Québec pour l’ouvrage Le candidat viscéral. Il offre ses services à Montréal, dans Lanaudière et à distance. Son site internet regorge de références pratiques pour vous : Les chercheurs de sens.