DEP Soudage-montage
(Mauricie)

 

< Retour vers la page d’accueil

En emploi : 79.2%
Emploi en lien avec la formation : 78.9%
Taux de chômage : 7%
Perspectives d’emploi 2015-2019 : Favorables

Emplois dans le secteur

Après avoir terminé leurs études du DEP Soudage-montage, les diplômés auront l’occasion de faire carrière comme soudeurs ou comme opérateurs de machines à souder et à braser. Cette formation leur apprendra principalement à souder des métaux à l’aide de différents outils et équipements.

Professions visées 

  • Soudeurs/soudeuses et opérateurs/opératrices de machines à souder et à braser (7237)

Qualités requises

Le DEP prépare les futurs soudeurs ou opérateurs à exécuter leur travail dans des conditions ou des positions parfois difficiles. Toute personne souhaitant suivre avec succès cette formation devra donc être en excellente forme physique et avoir de l’endurance. Par ailleurs, on demandera aux candidats de posséder une bonne dextérité manuelle afin de réaliser diverses opérations avec précision et minutie.

Critères d’admissibilité à la formation

Un diplôme d’études secondaires est nécessaire pour être admis au DEP en soudage-montage. Il est aussi possible d’accéder à la formation grâce à un diplôme d’études collégiales ou universitaires. Sans diplôme, les candidats pourront se voir reconnaître des apprentissages équivalents ou encore respecter les exigences d’autres combinaisons de critères pouvant inclure leur âge, des préalables fonctionnels ou la réussite de tests.

Particularités régionales

En Mauricie, les employeurs sont à la recherche de diplômés du DEP en soudage-montage ayant des habiletés en lecture de plans et symboles de soudage. Selon Emploi-Québec, les besoins de main-d’œuvre touchent particulièrement les métiers de soudeurs-monteurs et d’assembleurs-soudeurs.

Près de 8 diplômés de ce DEP sur 10 de la région, soit 79,2 %, ont trouvé un emploi à la fin de leurs études en 2015. C’est du moins ce qu’indiquent les données les plus récentes de l’Enquête Relance du ministère de l’Éducation. Leur taux de chômage se situait alors à 7 % tandis que plus de 12 % d’entre eux poursuivaient leurs études.

Perspectives

Quant aux perspectives d’emploi, les conditions sont favorables dans la région pour ce secteur d’activité qui emploie environ 900 travailleurs en soudage-montage. Ces mêmes perspectives sont plutôt acceptables dans l’ensemble de la province. Enfin, la demande de main-d’œuvre est élevée en Mauricie alors qu’elle est modérée dans le reste du Québec.