DEP Northern Heavy Equipment Operations
(Nord-du-Québec)

 

< Retour vers la page d’accueil

En emploi : 83.4%
Emploi en lien avec la formation : 80.2%
Taux de chômage : 9%
Perspectives d’emploi 2015-2019 : Acceptables – Favorables

Emplois dans le secteur

La réussite du programme d’études en langue anglaise du DEP Northern Heavy Equipment Operations (l’équivalent anglophone du DEP Conduite d’engins de chantier nordique) permet aux diplômés de faire carrière comme conducteur ou opérateur d’équipement lourd dans le secteur des mines et des travaux de chantier. Cette formation de 900 heures, offerte dans la région du Nord-du-Québec, prépare les élèves à conduire différents engins de chantier nordique, à l’exception des grues.

Professions visées 

  • Heavy equipment operators (except crane) (7521)

Qualités requises

Une bonne dextérité manuelle est exigée pour toute personne souhaitant suivre cette formation. De plus, les futurs travailleurs devront posséder une bonne vision, une bonne perception spatiale, de la précision et de la coordination. On leur demandera également d’être en bonne santé physique (force et endurance).

Critères d’admissibilité à la formation

Pour être admis au programme du DEP, les candidats doivent posséder un diplôme d’études secondaires ou un diplôme collégial ou universitaire. Ils peuvent aussi se voir reconnaître des apprentissages équivalents ou encore respecter les exigences d’autres combinaisons de critères pouvant inclure leur âge, des préalables fonctionnels ou la réussite de tests.

Particularités régionales

Emploi-Québec estime qu’il y aurait plus ou moins 900 travailleurs dans le domaine dans le Nord-du-Québec alors qu’ils seraient environ 20 000 dans l’ensemble de la province.

Les dernières données colligées par le ministère de l’Éducation nous laissent croire à un bon taux de placement pour les titulaires d’un DEP de ce programme d’études. Les diplômés régionaux de 2013-2014 présentaient un taux d’emploi de 83,4 % et tous ces travailleurs occupaient un emploi à temps plein.

Perspectives

Le Nord-du-Québec fait partie des quelques régions de la province à présenter des perspectives d’emploi acceptables pour les futurs opérateurs d’équipement lourd. De fait, ces mêmes perspectives sont plutôt restreintes à plusieurs endroits du Québec, à l’exception de la région de l’Abitibi-Témiscamingue où les perspectives professionnelles seraient plus favorables.