DEP Électricité (Laurentides)


< Retour vers la page d’accueil

En emploi : 88.1%
Emploi en lien avec la formation : 95.1%
Taux de chômage : 4.4%
Perspectives d’emploi 2015-2019 : Restreintes – Acceptables

Emplois dans le secteur

Grâce à l’obtention du DEP Électricité, les diplômés pourront faire carrière à titre d’électriciens ou d’électriciens de réseaux électriques dans des entreprises de production d’électricité, pour des entrepreneurs en électricité ou à leur compte. Cette formation professionnelle de 1800 heures leur permettra, entre autres, d’acquérir les connaissances et de développer les compétences liées à l’installation, à la réparation et à l’entretien de circuits ou de systèmes électriques.

Professions visées 

  • Électriciens/électriciennes (sauf électriciens industriels/électriciennes industrielles et de réseaux électriques) (7241)
  • Électriciens/électriciennes de réseaux électriques (7243)

Qualités requises

Afin de suivre avec succès cette formation, il est nécessaire de posséder une bonne dextérité manuelle, de la précision et de la minutie. On demandera aux futurs travailleurs d’être endurants physiquement et de mettre à profit leur esprit d’analyse, leur sens de l’observation ainsi que leur grande capacité à résoudre des problèmes.

Critères d’admissibilité à la formation

Un diplôme d’études secondaires est minimalement requis pour accéder au DEP en électricité.

Il est également possible pour les candidats d’y être admis en possédant un diplôme d’études supérieures (collégiales ou universitaires), en se voyant reconnaître des apprentissages équivalents ou encore en respectant les exigences d’autres combinaisons de critères pouvant inclure leur âge, des préalables fonctionnels ou la réussite de tests.

Particularités régionales

Avec un taux d’emploi de 88,1 % et un taux d’emploi en rapport avec la formation de 95,1 % (Enquête Relance 2015), les diplômés de la région des Laurentides de ce DEP accèdent avec aisance au marché du travail. Les données compilées par le ministère de l’Éducation démontrent également que 87,2 % des emplois obtenus par les finissants de la région étaient des postes à temps plein.

Perspectives

Pour ce qui est des perspectives professionnelles, elles sont qualifiées d’acceptables par Emploi-Québec pour le métier d’électricien de réseaux électriques dans la région et dans l’ensemble de la province. Ces mêmes perspectives sont toutefois plus restreintes pour le métier d’électricien dans les Laurentides. Par ailleurs, la demande de main-d’œuvre de ce secteur d’activité devrait être modérée au moins jusqu’en 2019 à l’échelle régionale et sur la scène provinciale.