DEP Cuisine (Centre-du-Québec)

 

< Retour vers la page d’accueil

En emploi : 85,5%
Emploi en lien avec la formation : 95,1%
Taux de chômage : 0%
Perspectives d’emploi 2015-2019 : Acceptables

Emplois dans le secteur

Grâce à la réussite des études du DEP Cuisine, les diplômés pourront faire carrière comme cuisiniers, chefs ou boulangers-pâtissiers. D’une durée de 1470 heures, cette formation leur apprendra, entre autres, à maîtriser diverses techniques de cuisson et à utiliser l’équipement nécessaire avec efficacité et en toute sécurité.

Professions visées 

  • Boulangers-pâtissiers/boulangères-pâtissières (6332)
  • Chefs (6321)
  • Cuisiniers/cuisinières (6322)

Qualités requises

Afin de suivre avec succès cette formation, les étudiants devront posséder un esprit créatif et être polyvalents. De plus, on leur demandera de faire preuve de minutie et d’avoir une bonne dextérité manuelle ainsi qu’un excellent sens de l’organisation. La capacité à travailler en équipe, à accomplir plusieurs tâches différentes et à s’adapter à des horaires variables constitue un atout majeur pour ces futurs travailleurs.

Critères d’admissibilité à la formation

L’admission au DEP en cuisine est possible pour les titulaires d’un diplôme d’études secondaires ou d’un diplôme collégial ou universitaire. Il est également possible d’y avoir accès en se voyant reconnaître des apprentissages équivalents ou encore en respectant les exigences d’autres combinaisons de critères pouvant inclure l’âge des candidats, des préalables fonctionnels ou la réussite de tests.

Particularités régionales

La région du Centre-du-Québec compterait environ 1500 travailleurs dans le domaine de la cuisine qui fait face à un important taux de roulement de la main-d’œuvre. Les conditions de travail parfois difficiles (horaire, rémunération, etc.) en seraient la cause principale.

Ces conditions font en sorte de faciliter l’accès à l’emploi pour les finissants du DEP. Selon les plus récentes données présentées dans l’Enquête Relance du ministère de l’Éducation, les diplômés régionaux ont obtenu un emploi à la suite de leurs études dans une proportion de 85,5 %. Ce résultat frôle la perfection lorsque l’on y additionne les 11,3 % de finissants qui ont choisi de poursuivre leurs études.

Perspectives

Selon Emploi-Québec, les métiers de cuisiniers, de chefs et de boulangers-pâtissiers présentent tous des perspectives professionnelles acceptables dans la région jusqu’en 2019. Quant à la demande de main-d’œuvre, elle devrait être modérée pour cette même période autant dans la région qu’à l’échelle provinciale.

Liste des établissements

Commission scolaire des Chênes – C.F.P. Paul-Rousseau
Commission scolaire des Chênes – Centre André Morissette

Rendez-vous sur Jobboom en cliquant ici pour consulter toutes les offres d’emploi disponibles en Restauration, hôtellerie, tourisme et loisirs.