DEP
Coiffure
(Laval)


Retour vers la page d’accueil

En emploi : 91.8%
Emploi en lien avec la formation : 83.5%
Taux de chômage : 4.4%
Perspectives d’emploi 2015-2019 : Acceptables

Emplois dans le secteur

Les métiers de coiffeur ou coiffeuse et de barbier ou barbière sont accessibles aux diplômés du DEP Coiffure. Cette formation professionnelle de 1455 heures apprend aux étudiants à réaliser les tâches courantes en coiffure (shampoing, coupe et coloration des cheveux, mise en plis, taille de la barbe, etc.). Le respect des règles d’hygiène et de santé et sécurité ainsi que des notions de service à la clientèle font également partie du programme. Les diplômés pourront travailler à leur compte ou encore dans des salons de coiffure ou de barbier, des studios de télévision ou de cinéma ou des théâtres.

Professions visées 

  • Coiffeurs/coiffeuses et barbiers/barbières (6341)

Qualités requises

Les personnes souhaitant suivre cette formation devront être endurantes physiquement en raison des longues heures de travail en position debout. L’endurance aux odeurs parfois fortes est également requise. On demandera aux futurs travailleurs de posséder une excellente dextérité manuelle et d’être en mesure de faire preuve de minutie et de précision dans l’exécution de leurs tâches. De bonnes habiletés communicationnelles représentent un atout de taille en ce qui a trait au service à la clientèle et à la vente de produits.

Critères d’admissibilité à la formation

Pour être admis au programme du DEP en coiffure, les candidats doivent posséder un diplôme d’études secondaires ou un diplôme collégial ou universitaire. Ils peuvent aussi se voir reconnaître des apprentissages équivalents ou encore respecter les exigences d’autres combinaisons de critères pouvant inclure leur âge, des préalables fonctionnels ou la réussite de tests.

Particularités régionales

Bien qu’il y ait déjà environ 2000 travailleurs actifs dans le domaine de la coiffure dans la région de Laval, les occasions professionnelles sont nombreuses pour les diplômés du DEP à l’échelle régionale. De fait, selon les données de l’Enquête Relance 2015, 91,8 % des diplômés lavallois ont obtenu un emploi à la suite de leurs études. Le taux de chômage des diplômés était alors évalué à 4,4 %.

Perspectives

Quant aux perspectives d’emploi, elles sont qualifiées d’acceptables par Emploi-Québec à Laval et dans l’ensemble de la province. Enfin, la demande de main-d’œuvre devrait être modérée jusqu’en 2019 pour les coiffeurs et les barbiers.