DEC
Techniques d’orthèses visuelles

 

< Retour vers la page d’accueil

En emploi : 86,3%
Emploi à temps plein : 97,7%
Emploi en lien avec la formation : 97.8%
Taux de chômage : 0%
Salaire horaire médian : 23$
Perspectives d’emploi 2015-2019 : Favorables

Emplois dans le secteur

Grâce à l’obtention de leur DEC Techniques d’orthèses visuelles et à la réussite de l’examen d’admission à l’Ordre des opticiens d’ordonnances du Québec, les diplômés auront accès au marché de l’emploi à titre d’opticiens d’ordonnances. Heureux mélange entre les domaines de la santé, des sciences, des ventes et de la mode, ce choix de carrière peut mener à un travail dans des lunetteries ou dans des bureaux d’optométristes.

Les principales responsabilités des opticiens d’ordonnances consistent à vendre, à ajuster et à remplacer des lentilles ou des lunettes selon les ordonnances fournies par un optométriste ou un ophtalmologiste. Ils offrent un service après-vente aux clients et ils peuvent aussi être appelés à réaliser des tâches administratives ou à entretenir leur équipement.

Professions visées 

  • Opticiens/opticiennes d’ordonnances (3231)

Profil recherché

Les opticiens d’ordonnances doivent être polyvalents puisque leur travail ne se limite pas à la fabrication de lentilles ou de lunettes. En effet, ils sont responsables d’effectuer un vaste éventail de tâches diversifiées en laboratoire, en salle d’exposition ou en magasin.

Ces professionnels sont régulièrement en contact avec la clientèle qu’ils doivent conseiller autant sur le plan de l’esthétisme que sur celui de la santé. Voilà pourquoi on leur demandera de communiquer efficacement et de mettre à profit leurs habiletés relationnelles. Ils doivent également posséder d’excellentes aptitudes pour la vente, une bonne dextérité manuelle et une grande minutie.

Perspectives

Les opticiens d’ordonnance ont toujours la cote auprès des employeurs. Cette situation s’expliquerait par le vieillissement de la population et l’augmentation des besoins en santé visuelle. En cours de carrière, ils devront toutefois maintenir leurs connaissances à jour afin de suivre l’évolution des technologies de l’optique.

En plus des lunetteries et des bureaux d’optométristes, les diplômés de ce programme auront accès à des opportunités de carrière dans des cliniques privées d’opticiens ou des laboratoires de lentilles ophtalmiques. Ils pourront, s’ils le désirent, travailler comme représentants pour des compagnies spécialisées en optique ou mettre sur pied leur propre entreprise.