DEC
Techniques d’intervention en loisir


 

< Retour vers la page d’accueil

En emploi : 66.4% (26.7% poursuivent les études)
Emploi à temps plein : 78.2%
Emploi en lien avec la formation : 83.3%
Taux de chômage : 2.4%
Salaire horaire médian : 13$
Perspectives d’emploi 2015-2019 : Acceptables

Emplois dans le secteur

Grâce à la réussite de leurs études menant à l’obtention du DEC Techniques d’intervention en loisir, les diplômés auront l’occasion de faire carrière comme techniciens en loisir, animateurs en loisir ou directeurs des loisirs. Ils pourront notamment travailler pour des municipalités, des résidences pour personnes âgées, des établissements d’enseignement, des maisons de jeunes ou des bases de plein air.

Leurs principales responsabilités consisteront à coordonner des programmes d’activités sociales, culturelles ou sportives et à en faire l’animation auprès de la clientèle. Ils travaillent généralement en collaboration avec d’autres intervenants de leur milieu. La gestion du personnel, l’entretien de l’équipement destiné aux loisirs et la promotion des activités font également partie de leurs tâches.

Professions visées 

  • Animateurs/animatrices et responsables de programmes de sports, de loisirs et de conditionnement physique (5254)
  • Directeurs/directrices de programmes et de services de sports, de loisirs et de conditionnement physique (0513)

Pour découvrir le Portrait d’un technicien d’intervention en loisir, cliquez ici.

Profil recherché

Les employeurs à la recherche de candidats compétents pour un poste de technicien en loisirs favoriseront les diplômés dynamiques, organisés, ouverts d’esprit et débrouillards. L’aspect communicationnel du travail est primordial lors de l’animation d’activités et des contacts de proximité avec la clientèle.

Dans certains milieux, comme dans celui de l’intervention en relation d’aide par le loisir dans le secteur de la santé, les diplômés devront être en mesure de s’adapter à divers types de personnes ayant des besoins particuliers (santé mentale, handicaps physiques, etc.). L’écoute, le respect et l’empathie sont donc de mise. Enfin, la facilité à travailler en équipe, le sens de l’organisation et la vigilance représentent d’autres qualités recherchées.

Perspectives

D’ordre général, les diplômés en techniques d’intervention en loisir se placent aisément sur le marché du travail en raison du vaste éventail de milieux de travail disponibles. Les données de l’Enquête Relance révèlent un taux d’emploi de 88,3 % pour les 172 diplômés de 2014 de ce programme.

Les perspectives d’emploi sont très intéressantes pour les diplômés. En effet, Emploi-Québec estime que le métier de technicien en loisir fait partie des professions les plus « en demande » pour l’ensemble de la province; les perspectives étant jugées acceptables dans la grande majorité des régions.