DEC
Techniques d’éducation spécialisée
(Montréal)

 

< Retour vers la page d’accueil

En emploi : 74,9% (18% poursuivent leurs études)
Emploi en lien avec la formation : 90.3%
Taux de chômage : 2.2%
Perspectives d’emploi 2015-2019 : Favorables

Emplois dans le secteur

Les personnes souhaitant faire carrière dans le domaine des services sociaux ou éducatifs ont intérêt à suivre la formation menant à l’obtention du DEC Techniques d’éducation spécialisée. La réussite de ces études mènera les diplômés vers des postes d’éducateurs spécialisés, de travailleurs des services sociaux et communautaires, d’éducateurs ou aides-éducateurs à la petite enfance, d’instructeurs pour personnes ayant une déficience ou d’aides-enseignants au primaire ou au secondaire.

Sur le marché du travail, en fonction de leur poste spécifique, les diplômés pourront intervenir auprès de personnes aux prises avec des problèmes, des déficiences ou des troubles. Ils auront comme rôle principal de soutenir l’adaptation et l’insertion sociale de leur clientèle.

Professions visées

  • Éducateurs/éducatrices et aides-éducateurs/aides-éducatrices de la petite enfance (4214)
  • Aides-enseignants/aides-enseignantes aux niveaux primaire et secondaire (4413)
  • Instructeurs/instructrices pour personnes ayant une déficience (4215)
  • Travailleurs/travailleuses des services sociaux et communautaires (4212)

Qualités requises

L’écoute, l’entregent, la discrétion, la patience et la persuasion sont quelques-unes des habiletés communicationnelles et relationnelles que devront posséder les futurs travailleurs. Une bonne capacité d’analyse, une grande facilité d’adaptation, de l’ouverture d’esprit et du leadership sont d’autres qualités requises afin de suivre avec succès cette formation.

Critères d’admissibilité à la formation

Il suffit de satisfaire aux conditions générales d’admission du Règlement sur le régime d’études collégiales pour être admis à la formation collégiale en techniques d’éducation spécialisée. Aucune condition particulière n’est exigée.

Particularités régionales

Les plus récentes données colligées par le ministère de l’Éducation dans l’Enquête Relance 2016 indiquent un taux d’emploi de 74,9 % pour les diplômés montréalais de cette formation collégiale. Il est à noter que presque tous les autres finissants qui étaient inactifs sur le marché du travail, soit 18 %, poursuivaient leurs études.

Les métiers de travailleurs des services sociaux et communautaires et d’instructeurs pour personnes ayant une déficience font partie des professions les plus « en demande » actuellement dans la région de Montréal.

Perspectives

De fait, les besoins de main-d’œuvre qualifiée se font surtout ressentir dans le réseau public de la santé et des services sociaux, les organismes à vocation sociale, les centres jeunesse, les centres de réadaptation et les commissions scolaires.

Emploi-Québec estime par ailleurs que les perspectives professionnelles sont favorables jusqu’en 2019 à l’échelle régionale et dans l’ensemble du Québec pour les métiers liés au DEC en éducation spécialisée.