Comment-les-verbes-de-votre-cv-révèlent-des-secrets-à-votre-insu

Comment les verbes de votre CV révèlent des secrets à votre insu

Le problème ne se situe pas où vous pensez

Certains chercheurs d’emploi que j’accompagne deviennent irrités à force de se faire offrir des postes qui ne correspondent pas à leurs aspirations.

Ils pensent qu’ils sont étiquetés à cause de leurs expériences passées ou encore de leur formation.

Grave erreur!

Souvent, le problème ne se trouve pas dans leur cheminement en tant que tel, mais plutôt dans leur façon de le communiquer.

Beaucoup de chercheurs d’emploi ne réalisent pas que leur CV s’avère être un livre ouvert sur comment ils ont tendance à se percevoir.

J’ai déjà écrit un article dans les mêmes eaux et qui a eu beaucoup de succès : 4 secrets que votre CV révèle de vous (à votre insu).

Dans ce nouvel article, mon intention est de creuser davantage sur un aspect plus pointu, les verbes que vous employez dans votre CV.

Le verbe est l’élément moteur. Il décrit l’action que vous effectuez et par extension, le type de valeur que vous considérez pouvoir apporter à l’employeur.

Vieil outil, nouvel usage

Intuitivement, j’avais déjà cette notion en tête jusqu’à ce que dernièrement, je retombe sur la taxonomie de Bloom, que j’avais déjà étudiée lors de mon baccalauréat dans les années 90.

Comprenez-moi bien, de base, la taxonomie de Bloom n’a pas été conçue pour concevoir votre curriculum vitae.

C’est un outil qui démontre les différents niveaux d’apprentissage en fonction de leur complexité. Toutefois, son contenu s’avère redoutable pour quiconque veut passer des messages persuasifs dans son CV.

Voici (en résumé) le modèle (cliquez pour agrandir) :

Comment-les-verbes-de-votre-cv-révèlent-des-secrets-à-votre-insu

Les niveaux de complexité peuvent être reliés à des niveaux de poste. Par exemple, au bas de la pyramide, vous retrouvez des tâches qui peuvent être accomplies par un très grand nombre de gens et apprises dans un délai plutôt court. La personnalité de celui qui fait cette action a peu d’impact sur la manière de l’accomplir.

Par exemple, un commis au service à la clientèle doit se rappeler des procédures à suivre.

À l’inverse, au sommet de la pyramide, on focus sur des actions plus complexes et qui ont plus d’impact sur l’entreprise. Celles-ci exigent un niveau de compétence beaucoup plus élevé.

Par exemple, une directrice générale pourrait être amenée à créer un nouveau modèle financier.

Chaque niveau de poste se retrouve associé à une série de verbes (cliquez pour agrandir).

Comment-les-verbes-de-votre-cv-révèlent-des-secrets-à-votre-insu

Bien entendu, certains verbes ne se retrouveront jamais dans un CV comme mémoriser, énumérer ou encore faire une analogie.

Toutefois, un grand nombre de ces verbes est souvent utilisé dans votre CV, comme : identifier, représenter, administrer, analyser, évaluer, planifier, etc.

Faites l’exercice de repérer les verbes que vous avez tendance à utiliser et remarquez à quel niveau de la pyramide ceux-ci se situent.

De son côté, l’employeur n’a pas tendance à utiliser ce modèle. Mais à la lecture de votre CV, il risque tout de même de faire ces liens, inconsciemment.

Pour bien comprendre, voici un exemple concret :

Dans votre curriculum vitae, vous avez rédigé la phrase suivante :

Participer à l’implantation d’une nouvelle réglementation.

Le verbe Participer se situe dans la catégorie Appliquer. Si vous souhaitez obtenir un poste de direction et prétendez y apporter de la valeur ajoutée, l’utilisation du verbe Participer laisse plutôt présager un niveau de complexité moyen.

Dans un tel cas, j’aurais envie de vous demander quelle a été votre contribution dans ce projet. Autrement dit, si vous n’aviez pas participé, qu’est-ce que cela aurait eu comme conséquence sur le résultat final?

Par exemple, imaginons que le rôle que vous avez joué fut de mettre en place les différentes étapes du projet.

Il serait alors préférable d’utiliser un verbe comme Structurer, qui se situe à un plus haut niveau de complexité dans la pyramide ; soit au sommet sous le verbe Créer.

La phrase deviendrait alors :

Structurer l’implantation d’une nouvelle réglementation.

Bien entendu, cet exercice avec les verbes n’est pas possible à faire avec toutes les phrases de votre CV. Mon exemple demeure assez simple. Il ne s’agit pas non plus de la seule méthode pour améliorer votre CV.

Toutefois, il s’agit d’une méthode assez simple et qui peut vous aider à améliorer considérablement la valeur perçue à votre égard.

Merci au Pôle de soutien à l’enseignement et à l’apprentissage de l’Université de Genève de m’avoir donné l’autorisation de me référer à leurs outils pour rédiger cet article.

Source : https://www.unige.ch/dife/files/3514/5372/9196/Taxonomies-verbes-action_SEA-2015.pdf

Prêt à postuler? Rendez-vous sur Jobboom en cliquant ici pour consulter toutes les offres d’emploi disponibles.

Mathieu Guénette

Mathieu Guénette est un conseiller d’orientation à son compte de plus de 20 ans d’expérience, auteur, chargé de cours et ayant travaillé auprès d’une clientèle variée (jeunes, adultes, gestionnaires, chercheurs d’emploi). En 2017, il a obtenu à la fois le prix professionnel de l’Ordre des conseillers et conseillères d’orientation du Québec et celui du Livre RH de l'année de l'Ordre des CRHA pour l’ouvrage Le candidat viscéral. Il offre ses services à Montréal, dans Lanaudière et à distance. Son site internet regorge de références pratiques pour vous : Les chercheurs de sens.

3 Commentaires

  • Trackback: Comment les verbes sur votre cv révèlent des secrets à votre insu - Les chercheurs de sens
  • René Beaulieu
    10 mai 2019 08:35

    M. Guénette, merci pour cet excellent article. Je trouve cette approche innovante car je n’ai rien vu sur ce sujet. Ça ouvre la porte à plusieurs sujets comme l’analyse de CV par des outils informatiques existants et à venir (IA). Je serais curieux de savoir comment les Peoplesoft de ce monde analysent les CV numérisés.
    Il y a peu de conseillers en emploi qui rédigent les CV des clients. Ils apportent des suggestions ou des corrections.
    Il n’y a pas de méthode structurée d’analyse de CV pour des gens en RH qui n’ont pas d’outil informatique, alors c’est une bonne base de départ.
    J’ai hâte de voir la suite!

    • Mathieu Guénette
      11 mai 2019 11:42

      Content de voir ton enthousiasme, René. :-) Effectivement, le lien avec l’intelligence artificielle (IA) est tout à fait pertinent. Je pense que cet article peut être vu comme un premier pas vers de nouvelles pratiques.

Répondre