ASP Sommellerie
(Capitale-Nationale)


< Retour vers la page d’accueil

En emploi : 90.9%
Emploi en lien avec la formation : 93.3%
Taux de chômage : 0%
Perspectives d’emploi 2015-2019 : Favorables

Emplois dans le secteur

La réussite du programme d’études professionnelles de l’ASP Sommellerie mène les diplômés vers un poste de sommelier. Ce programme est également offert aux serveurs d’aliments et de boissons qui souhaitent faire évoluer leur carrière dans le domaine. Au terme de leur formation, les diplômés seront notamment en mesure d’effectuer une analyse de vins, de spiritueux et d’autres boissons, de présenter les boissons, de gérer une cave à vins et de concevoir des cartes de vins.

Professions visées

  • Serveurs/serveuses d’aliments et de boissons (6513)

Qualités requises

La passion des produits vinicoles et alcoolisés ainsi qu’une grande curiosité constituent des prérequis essentiels pour les diplômés de ce programme. Une excellente mémoire visuelle et olfactive ainsi que de bonnes habiletés communicationnelles sont nécessaires afin de transmettre la passion et le savoir-faire efficacement à la clientèle.

Critères d’admissibilité à la formation

Les titulaires d’un DEP en service de la restauration ou les personnes ayant des apprentissages équivalents peuvent avoir accès à la formation. L’ASP en sommellerie est également offerte aux professionnels du marché du travail œuvrant dans un domaine lié.

Particularités régionales

Selon la plus récente Enquête Relance du ministère de l’Éducation, les 30 diplômés en sommellerie de la Capitale-Nationale en 2015 avaient un taux d’emploi de 90,9 % et aucun d’entre eux n’avait recours au chômage.

Il est à noter que le métier de serveur d’aliments et de boissons fait partie des professions les plus « en demande » à l’échelle régionale, selon Emploi-Québec. Il y aurait notamment des difficultés de recrutement dans les établissements de restauration haut de gamme.

Perspectives

Le secteur de la restauration et de l’hôtellerie fait face à un taux de roulement de personnel élevé. Plusieurs facteurs comme la saisonnalité du secteur, la rémunération et les horaires irréguliers expliqueraient cette situation.

Les perspectives d’emploi sont donc grandement favorables pour les diplômés de ce programme autant dans la région de la Capitale-Nationale que dans la grande majorité des régions de la province.

La spécialisation en sommellerie offre des occasions d’avancement professionnel supplémentaires en plus de permettre aux diplômés d’occuper des postes dans une agence vinicole ou dans une succursale de la Société des alcools du Québec (SAQ).