DEP Mécanique d’engins de chantier (Abitibi-Témiscamingue)

 

< Retour vers la page d’accueil

En emploi : 94.6%
Emploi en lien avec la formation : 100%
Taux de chômage : 5.5%
Perspectives d’emploi 2015-2019 : Favorables

Emplois dans le secteur

D’une durée de 1800 heures, la formation professionnelle menant à l’obtention du DEP Mécanique d’engins de chantier permet aux diplômés d’accéder à des postes de mécanicien d’équipement lourd ou d’entrepreneur/contremaître en mécanique.

Grâce aux compétences et aux connaissances acquises, ils pourront effectuer l’entretien et procéder à la réparation d’engins de chantier comme des niveleuses, des pelles hydrauliques, des grues ou des excavatrices.

Professions visées 

  • Entrepreneurs/entrepreneuses et contremaîtres/contremaîtresses en mécanique (7301)
  • Mécaniciens/mécaniciennes d’équipement lourd (7312)

Qualités requises

Un esprit d’analyse développé, de la débrouillardise, de l’autonomie, de la polyvalence et de l’initiative sont quelques-unes des qualités recherchées chez les personnes voulant suivre cette formation. De plus, on demande à ces futurs travailleurs de savoir gérer leur stress et d’être capable de faire face aux imprévus.

Critères d’admissibilité à la formation

Pour être admis au DEP en mécanique d’engins de chantier, les candidats doivent être titulaires d’un diplôme d’études secondaires ou d’un diplôme collégial ou universitaire. Ils peuvent aussi se voir reconnaître des apprentissages équivalents ou encore respecter les exigences d’autres combinaisons de critères pouvant inclure son âge, des préalables fonctionnels ou la réussite de tests.

Particularités régionales

Les diplômés de la région de l’Abitibi-Témiscamingue pourront avoir accès assez aisément au marché du travail dans les secteurs de la forêt, des mines, de la construction et du transport. Un DEP garantit presque l’obtention d’un emploi si l’on se fie aux données les plus récentes compilées par le ministère de l’Éducation.

De fait, l’Enquête Relance 2015 indique que les diplômés régionaux de ce programme ont un taux d’emploi de 94,6 %, ce qui dépasse largement la moyenne provinciale se situant à 77 %.

Perspectives

En ce qui a trait aux perspectives d’emploi régionales, Emploi-Québec estime qu’elles sont favorables pour tous les métiers liés à cette formation. Le métier de mécanicien est particulièrement « en demande » dans la région.

Les diplômés du DEP pourront se spécialiser en suivant la formation de l’ASP en mécanique de moteurs diesels et de contrôles électroniques afin de se démarquer auprès des employeurs potentiels ou pour faire évoluer leur carrière.