5 conditions essentielles à respecter
pour un excellent CV par compétence

Envers le CV par compétence, certaines personnes sont catégoriques. Le CV par compétence n’est pas apprécié par les recruteurs et il faut l’éviter à tout prix.

En gros, le CV par compétence est un CV mettant l’accent davantage sur la présentation de vos champs de compétences que la chronologie de vos emplois.

Pour ma part, je considère le CV par compétence d’une grande utilité pour plusieurs chercheurs d’emploi et je le recommande souvent.

Par exemple, si vous venez de changer d’orientation et que vous voulez mettre en valeur des compétences qui n’apparaissent pas de façon claire dans vos derniers emplois.

Le CV par compétence est aussi d’un grand secours, si vous avez changé souvent de secteurs d’activité, si la chronologie de vos emplois ne vous aide pas (vos expériences plus anciennes sont plus pertinentes que les récentes) ou encore si vous voulez mettre en valeur des réalisations non professionnelles (je fais des travaux de rénovation dans mes temps libres).

Il est beaucoup plus malléable. Il devient donc facile de l’adapter en fonction de votre contexte particulier.

Je crois même que le CV par compétence peut être très apprécié par les recruteurs, s’il est bien fait, car celui-ci pourra y trouver exactement les informations recherchées avec facilité.

Toutefois, ce modèle de CV a perdu de sa popularité, car il n’était pas toujours bien conçu. Pour cette raison, je vous propose 5 conditions que vous devez vous assurer de respecter.

J’ai choisi de présenter ces aspects en respectant l’ordre dans lequel je conçois un CV avec mes clients.

1- Un objectif de carrière bien défini (au début)

Avant de commencer sa lecture, le recruteur a envie de savoir ce que vous cherchez à lui raconter par votre CV.

Par exemple, vous voulez démontrer que vous avez du leadership, même si vous n’avez jamais occupé un poste de gestion? Indiquez dans votre objectif de carrière que vous recherchez des responsabilités de chef d’équipe.

Jusqu’à maintenant, vous avez surtout occupé des postes administratifs et vous préférez davantage un travail créatif? C’est important que le recruteur le comprenne bien. Il ne lira pas votre CV de la même manière.

2- Un historique d’emploi facile à consulter (à la fin)

Le recruteur veut connaître la chronologie de vos emplois avec les titres et les dates. Cette information est indispensable à ses yeux, même si elle ne se retrouve pas dès le début.

Ne mettez pas la liste de toutes vos tâches, car cette information sera déjà couverte par les champs de compétence.

Toutefois, quand cela sera pertinent, vous pouvez indiquer en une phrase ou deux quelles étaient vos responsabilités ou des éléments de contexte.

Si vous avez géré un département, vous pouvez indiquer le nombre d’employés et le budget.

L’historique d’emploi ressemble un peu à la bibliographie à la fin d’un ouvrage. Ici, ne cherchez pas à convaincre, mais aidez plus le recruteur à bien comprendre les faits.

3- Des champs de compétence appropriés

Choisissez trois à six champs de compétences qui vont bien couvrir l’ensemble de votre candidature.

Assurez-vous d’avoir un juste équilibre et ne pas vous retrouver avec trois champs parlant de vos habiletés relationnelles, mais aucun au sujet de votre capacité à gérer des opérations ou à analyser.

Trouvez des titres accrocheurs à vos champs. Par exemple, mobiliser une équipe dans une culture de performance est plus parlant que gérer du personnel.

Toutefois, évitez d’être trop original et compromettre la clarté de votre propos.

4- Plusieurs réalisations bien appuyées pour chaque champ de compétences

Une tâche est une activité que vous effectuez dans l’exercice régulière de vos fonctions.

Superviser une équipe de 4 personnes en veillant aux objectifs de productivité

Une réalisation est un bon coup spécifique mettant en valeur vos forces.

Aligner une équipe de 4 personnes qui était au départ dysfonctionnelle afin qu’elle travaille davantage en mode collaboratif, ce qui a permis un gain de productivité de 15% dès la première année.

Une réalisation a toujours une plus grande portée que la simple tâche. De plus, le recruteur déduit la tâche à travers la réalisation.

Cette réalisation pourrait donc se retrouver sous le titre : Mobiliser une équipe dans une culture de performance

Pour chaque champ de compétences, vous allez choisir 3 à 6 réalisations. Faites en sorte que les réalisations soient variées entre elles (pas toujours provenant du même emploi) et présentant différents volets de votre compétence.

5- Des réalisations reliées à l’historique des emplois

Le défaut duquel les recruteurs se plaignent le plus en ce qui concerne le CV par compétence est la difficulté à relier chacune des réalisations avec l’historique de l’emploi.

C’est bien intéressant de savoir qu’il a aligné une équipe de 4 personnes, mais il a fait cela où et quand?

Dans un CV traditionnel, cette question ne se pose pas, car les réalisations sont directement reliées à l’emploi concerné.

Pour contrer ce défaut, vous devez donc ajouter un élément de contexte pour chacune de vos réalisations. J’ai mis cet ajout en gras.

Aligner une équipe de 4 personnes qui était au départ dysfonctionnelle à l’entreprise ABC lors de mon arrivée en 2009 afin qu’elle travaille davantage en mode collaboratif, ce qui a permis un gain de productivité de 15% dès la première année.

En conclusion

Le CV par compétence n’est pas nécessaire pour tous et il est exigeant sur le plan de la rigueur. Pour cette raison, si vous décidez d’aller de l’avant avec cette formule, assurez-vous de respecter chacune des conditions. Autrement, peut-être qu’il sera préférable pour vous de conserver une formule chronologique.

Par Mathieu Guénette, Conseiller d’orientation, « Les Chercheurs de sens »

Prêt à postuler? Rendez-vous sur Jobboom en cliquant ici pour consulter toutes les offres d’emploi disponibles.

Mathieu Guénette

Mathieu Guénette est un conseiller d’orientation à son compte de plus de 20 ans d’expérience, auteur, chargé de cours et ayant travaillé auprès d’une clientèle variée (jeunes, adultes, gestionnaires, chercheurs d’emploi). En 2017, il a obtenu à la fois le prix professionnel de l’Ordre des conseillers et conseillères d’orientation du Québec et celui du Livre RH de l'année de l'Ordre des CRHA pour l’ouvrage Le candidat viscéral. Il offre ses services à Montréal, dans Lanaudière et à distance. Son site internet regorge de références pratiques pour vous : Les chercheurs de sens.

Répondre