Navigation des articles

monique-soucy

Vos compétences : une plante vivante!

Le cycle des compétences est similaire à celui d'une plante à fleur

Alors que l’automne est à nos portes, un nouveau cycle s’amorce. Vous sentez-vous plein d’énergie, ou plutôt en panne de motivation? Si c’est le cas, un regard sur les compétences que vous utilisez (ou pas) vous aidera à comprendre ce qui se passe. La motivation fonctionne comme une plante – et voici comment vous pouvez l’entretenir.

Si vous faites le même travail depuis plusieurs années, il se peut que certaines de vos compétences aient atteint leur «date de péremption», et, par conséquent, que vous ayez besoin de nouveaux apprentissages stimulants pour poursuivre votre développement.

Le cycle de vie des compétences

Le cycle des compétences peut se comparer à celui d’une plante à fleurs.

Alors que certaines fleurs resplendissent et sont au maximum de leur vitalité, d’autres flétrissent, s’accrochent à la branche ou tombent au sol. Au même moment, des bourgeons se pointent discrètement. C’est exactement ce qui se passe avec vos compétences, tout au long de votre parcours professionnel.

Une compétence naît en tant qu’apprentissage. Elle croît à mesure que vous gagnez en aisance avec elle, jusqu’à ce qu’elle devienne une fleur épanouie, lorsque vous en avez atteint la pleine maîtrise.

Au même moment, il se peut qu’une compétence s’étiole et entraîne chez vous un sentiment de démotivation, ou qu’une autre suscite toujours autant d’intérêt et veuille continuer de s’extérioriser.

Suivre le rythme

Comment suivre le rythme de vos compétences? Prêtez attention à vos ressentis.

La stimulation révèle une compétence mature, bien vivante; le désir annonce une compétence à développer; et l’ennui dénote une compétence «usée», qui est allée au bout de son potentiel et qui veut se retirer en partie ou complètement. Vous pouvez avoir cette impression même si vous l’exécutez encore très bien.

C’est aussi simple que ça. Ce qui est moins simple, c’est d’adapter son poste ou son parcours professionnel à ce cycle. C’est pourtant impératif d’y voir.

Comment se portent vos compétences?

Répondez honnêtement aux questions suivantes; vous en saurez plus sur «l’état» de vos compétences.

  • Quelles sont vos compétences «heureuses», celles que vous faites avec plaisir, sans prendre conscience du temps qui passe? Ce sont vos compétences à exploiter.
  • Quelles sont les compétences qui ne vous stimulent plus, qui vous font procrastiner ou regarder fréquemment votre montre? Ce sont vos compétences à délaisser.
  • Quelles sont les compétences qui vous attirent, que vous reluquez sans cesse du coin de l’œil, bien malgré vous? Ce sont vos compétences à intégrer.

Actualiser le cycle

Comme vous le savez, il est préférable de retirer les fleurs fanées d’une plante afin que toute la sève soit disponible pour les fleurs matures ou en expansion. Il en va de même pour vos compétences.

Performer dans une tâche qui vous démotive vous demande deux fois plus d’énergie. Une énergie qui pourrait permettre l’éclosion de nouvelles compétences, susceptibles de vous faire évoluer sur les plans personnel et professionnel.

En vous résignant au statu quo, vous stoppez ou ralentissez le cycle des compétences, qui pourrait vous permettre de développer votre potentiel et de vous accomplir. D’où l’importance d’actualiser fréquemment votre cycle de compétences.

Si vous réalisez que votre travail exige souvent des compétences «usées» et que d’autres sont sous-utilisées, il y a des solutions.

Pouvez-vous réclamer des changements dans votre poste? Si oui, préparez bien votre demande et considérez les intérêts de votre employeur. Sinon, une implication bénévole ou un projet personnel parallèle pourraient-ils vous permettre d’exprimer ces compétences en suspens, sans sacrifier la sécurité que vous procure votre travail?

Une réflexion s’impose. Faites le tour de votre jardin, vous en sortirez gagnant.

monique-soucy
Monique Soucy

Monique Soucy cumule plus de 25 ans d’expérience en tant que coach en gestion de carrière. Elle a aidé des milliers de personnes à réussir leur réorientation, à préciser leur profil professionnel, à personnaliser leur CV et à obtenir l’emploi convoité. Elle a écrit le livre J’ai mal à mon travail, publié aux Éditions de l’Homme et distribué partout dans la francophonie.

Voir ses derniers articles »

Partager